« La mandragore » de Machiavel, une comédie politique ?

La philosophie de Machiavel est fondée sur “l’intérêt” qui est un mot clé dans sa pensée politique quand il réfléchit sur le pouvoir et quand il décortique ses mécanismes. L’intérêt est parfois “auréolé” de religion, ce qui fait perdre au terme “morale” toute sa signification et, par conséquent, fait perdre à la religion tout crédit.

Théâtre : « La Fuite » ou le désir comme alternative politique

Encore une fois, je sors d’une pièce de théâtre avec beaucoup de bonheur et une sérénité ressentie dans le corps, corps recomposé suite à une belle expérience. Il s’agit de « La Fuite » de Ghazi Zaghbani, avec lui-même comme acteur, jouant un salafiste, Nadia Boussetta, en fille de joie bien singulière et Mohamed Houcine Grayaa en client contrarié.

مسرحية “المغروم يجدد”: الكافيشانطا والسياسة أو الفن وبورقيبة

الكافيشانطا، ليست مجرّد محلّ عموميّ يرتاده الهاربون من الواقع بتعقيداته والباحثون عن اللهو والتسلية فقط، وإنمّا هو مكان يختزن في ذاكرته جزء من تاريخنا الثقافيّ والسياسيّ في فترة ما بعد الاستقلال وما أنتجته من تحوّلات على جميع الأصعدة نعيش تبعاتها إلى اليوم. الكافيشانطا في مسرحية “المغروم يجدد” للسعد بن عبد الله والحبيب بلهادي تنطلق من كونها فضاء للمتعة والغناء والرقص ساهم بشكل كبير في خلق رموز فنيّة مثل صالح الخميسي وزهرة لمبوبة، لتتحوّل فيما بعد إلى فضاء شاهد على الصراعات داخل الحزب الدستوريّ وعلى انتهاء تجربة التعاضد وعلى خراب الدولة. لم يبق لنا من الكافيشانطا غير بعض الصور المشوشّة حاولت مسرحية “المغروم يجدّد” تذكيرنا بها وتقديمها إلينا بوضوح صادم ومبهر.

« Our Friends the Humans » bring science fiction and pop culture to the stage

April 25 and 26, Moncef Zahrouni and Amina Ben Doua played the role of Samira an Raouf, « two people who find themselves in a tragic situation: taken by aliens, lost in space, trapped in a cage…how will they react? what are the problems and questions to which they must find answers? » Pulling the audience between comedy and drama, caricature and suspense, Our Friends the Humans invites us to reflect on our societies, our world and ourselves.

Ben Brik fait ses classes de dramaturge

Avec « Les frères Hamlet », Taoufik Ben Brik fait ses classes de dramaturge. S’il trouve son dérivatif dans Shakespeare, notre diablotin toutes catégories fait défiler Dostoïevski en coulisses, avec « Les frères Karamazov » sous les bras. En treize actes, il dresse un théâtre de forces où les questions ontologiques de l’être et de la jouissance précipitent le problème théologico-politique du pouvoir. Réinventant à plaisir ses personnages shakespeariens, Ben Brik ne lésine pas sur ses moyens pour les recycler en héros de « la tragédie arabe ».

L’Économat de Redeyef : puissance poétique, utopie politique

Dans un économat datant du début du XXème siècle, des artistes tunisiens, français et irakiens ont, pendant quinze jours, expérimenté, travaillé et créé avec des habitants de Redeyef. Plongée dans une expérience artistique, poétique, humaine qui confirme que la culture est un outil de développement et une piste à explorer pour sortir du désastre.

Shakespeare in Médenine

The 20th edition of the National Festival of Experimental Theatre of Médenine is the first of these seasonal events. Coinciding with the 400th anniversary of Shakespeare’s death, this year’s festival is dedicated to the British poet and playwright. For one week, the stage will be set for plays—of varying degrees of intensity and fidelity—dealing with Shakespearean themes and characters.

Theater and politics in the streets of El Kef: a reportage from the 24hours non-stop Theater Festival

Just after few days from the end of a Jazz Festival, the city of El Kef hosted one of the most important artistic event of the country, the “24-hours theatre non-stop”. The event took place in the frame of a theatre festival which lasted from the 23rd to the 28th of March, and which included, a part from theatre and music spectacles, seminars and workshop on dramatic arts.