Tunisie : fin de période de grâce pour Essebsi

On dit de M. Rajhi qu’il a su faire montre de courage et de détermination en purgeant une partie du système sécuritaire Benalien malgré les menaces et les hostilités auxquelles il a dû faire face. Il vient pourtant d’être démis de ses fonctions par le premier ministre pour présider le « Comité Supérieur des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales ». Une belle planque ou un lot de consolation pour un ministre populaire qui a su apaiser les esprits…pour un bref moment du moins.

Censored

Comme pour des dizaines de blogs et de sites tunisiens et étrangers, ce blog a été fauché par la dernière vague de censure qui s’est abattue sur le net tunisien cette semaine. Il est désormais inaccessible pour les lecteurs de Tunisie, même s’il existe toujours des moyens de contourner le blocage : en rajoutant S à http ou WWW à l’adresse du site, en s’abonnant aux posts par mail ou par flux RSS, en le suivant sur Facebook, en utilisant un proxy, etc.

Elections municipales : Elus de Tunisie

Preuve, s’il en faut encore, de l’état de dérèglement extrême dans lequel se trouvent l’État et le système politique tunisiens, […]

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org