BusinessNews ou PropagandeNews ?

Sur son journal « Businessnews », qui aurait dû être plus justement appelé « PropagandeNews », lui et son équipe, à force de nous chanter les louanges de Béji Caid Essebsi (BCE) et de Nidaa à longueur de journée, par moment, on ne peut s’empêcher de se demander si l’on n’est pas sur la page officielle de la compagne électorale de BCE ! D’ailleurs, durant les trois dernières années, il n’y a jamais eu aucun article qui dit du bien de la Troïka. Absolument aucun !

Qui vote pour Nidaa ?

Il y a essentiellement trois groupes qui votent pour Nidaa et pour Béji Caid Essebsi : les ex-RCD, ceux qui souffrent d’une phobie maladive de l’islam politique et enfin la bourgeoisie nostalgique de « la belle vie » sous ZABA.

Présidentielles 2014: Pour qui je vais voter et Pourquoi ?

A ceux qui exhortent les « perdants » du dernier scrutin de quitter la politique, je leur dis ceci : « la course n’est point aux agiles ni la guerre aux vaillants, ni le pain aux sages, ni la richesse aux intelligents ». Et comme l’a très bien dit Paul Krugman, « les scrutins déterminent celui qui a le pouvoir et non pas nécessairement celui qui a raison ». Le gourou du « temple de l’ignorance » et du « journalisme partisan » ne cache pas son camp donc moi aussi, qui ne suis pas un journaliste, j’ai encore moins de raisons pour cacher le mien. Ainsi, à quelques jours du scrutin, je vais partager avec vous ce que je pense des neuf candidats que je connais…

Hédi Sraieb, Moez Joudi & Co. : des économistes ou des zombies?

Décidément, il y a une épidémie de malhonnêteté intellectuelle en Tunisie. On ne sait toujours pas grand-chose sur son origine mais il est clair qu’elle est très contagieuse et elle se transmet, parait-il, par télépathie : un zombie invente des idées stupides, une fois ces idées infestent le cerveau de quelqu’un d’autre, petit à petit elles finissent par manger son cerveau et il se transforme lui-même en un zombie mangeur de cerveaux !

Béji Caïd Essebssi et ses 60 ans en politique

On dit qu’en politique on ne meurt jamais et il me semble que ceci est encore plus vrai en Tunisie ! En effet, peut-on vraiment être démocrate lorsqu’après une carrière en politique qui s’étend sur presque 60 ans, on s’accroche toujours bec et ongles au pouvoir et au devant de la scène en refusant de passer le flambeau aux plus jeunes ? Après tout, n’est-ce pas cette mentalité qui a permis à Bourguiba et à Zaba de régner pendant des décennies sur la Tunisie ?

Démystification de Moez Joudi

Moez Joudi. Dans quelle catégorie peut-on le mettre ? Sommes-nous vraiment devant un expert de calibre international que l’on doit écouter avec attention ? Ou bien la réalité est toute autre ? En tout cas, une seule façon pour le savoir : décortiquer son discours.

Dette publique et altruisme intergénérationnel

La dette publique d’aujourd’hui n’est autre que les taxes de demain. Sauf que demain nous ne serons pas tous ici pour payer des taxes afin de rembourser cette dette. Et comme la dette doit être payée alors d’autres personnes, qui n’étaient pas présents lors de la contraction de cette dette, vont être appelées à contribuer, via des taxes, aux efforts de remboursement.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org