Les communications privées existent-elles ?” Telle est la question que se posent les Américains au lendemain des révélations sur les écoutes téléphoniques et la surveillance via Internet de citoyens américains auxquelles s’est livrée la National Security Agency (NSA), l’Agence nationale de la sécurité des États-Unis, au nom de la prévention contre le terrorisme.

Une infographie élaborée par le site Security Degree Hub, explore le fonctionnement de cette surveillance mais également l’historique des programmes d’espionnage intérieur aux États-Unis.

Comment ça marche ?

Les programmes de surveillance collectant des informations sur les téléphones mobiles et par Internet fonctionnent de la même manière, à savoir en copiant les données et en les classant pour la recherche et l’analyse.

Une histoire de la surveillance intérieure aux États-Unis

Rien de nouveau à l’horizon ; depuis l’invention du téléphone, enquêteurs judiciaires ou simples citoyens ont intercepté et mis sur écoute des communications. L’infographie retrace l’historique de la surveillance aux États-Unis depuis 1900, avec les rudimentaires écoutes téléphoniques, jusqu’à l’année 2013 et ses surveillances par drone.

Les programmes de surveillance obtiennent le soutien de la majorité

Peu de temps après les révélations d’Edward Snowden, et malgré une prise de conscience plus grande des activités de leur gouvernement, une majorité de citoyens américains ont déclaré ne pas être opposés aux programmes de surveillance intérieure de la National Security Agency. En effet, ils sont 58%* à soutenir la démarche du gouvernement américain, et seulement 39%* à s’y opposer.

domestic-spying

*Les réponses par « assez » sont incluses.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.