Affaire #Gemalto : La vie privée – encore – à l’épreuve de la surveillance

Alors que nous parlions il y a quelques jours de l’illégalité des noces entre les services secrets britanniques et leurs homologues américains, Edward Snowden a révélé de nouvelles informations sur cette coopération, portant cette fois-ci sur l’intrusion de ces mêmes services dans le système informatique du plus grand producteur mondial de cartes SIM « Gemalto », dérobant ainsi les clés de chiffrement des cartes qui servent à protéger le caractère privé des données personnelles de leurs clients.

Les communications privées existent-elles ? [infographie]

Telle est la question que se posent les Américains au lendemain des révélations sur les écoutes téléphoniques et la surveillance internet de citoyens américains auxquelles s’est livrée la National Security Agency (NSA), l’Agence nationale de la sécurité des Etats-Unis, au nom de la prévention contre le terrorisme.

Scandale Prism : Internautes transparents, gouvernement opaque

Quelle sera la prochaine destination d’Edward Snowden ? Après s’être réfugié pendant près d’un mois à Hongkong, l’ex-collaborateur de la CIA et de l’agence de sécurité américaine NSA (National Security Agency), qui a permis de dévoiler l’affaire Prism et l’immense programme de surveillance électronique mis en place par les États-Unis, s’est envolé dimanche 23 juin pour Moscou

جوجل، فايسبوك و سكايب تتعاون مع وكالة الأمن القومي الأمريكية من أجل التجسس على مستخدمي الأنترنت

حسب تسريب جديد قامت به صحيفة الواشنطن بوست، تقوم وكالة الأمن القومي الأمريكية و مكتب التحقيقات الفيدرالي بالتنصت مباشرة على الحواسيب المركزية لتسع شركات عملاقة في الإنترنت مستعينة ببرنامج سري للغاية يمكنها من استخلاص و استخراج و تحليل ملفات صوتية و فيديو، و الصور، و مراسلات البريد الإلكتروني و وثائق و سجلات الإتصال التي تمكن المحللين من تتبع حركات أي شخص و تعقب اتصالاته.