Phrack Magazine : Le Manifeste du Hacker
La Conscience d’un Hacker
Par Le Mentor
Ecrit le 8 janvier 1986
Nous explorons … et vous nous appelez criminels. Nous recherchons la connaissance… et vous nous appelez criminels. Nous existons sans couleur de peau, sans nationalité, sans préjugés religieux … et vous nous appelez criminels. Vous construisez des bombes atomiques, vous financez des guerres, vous assassinez, trichez, nous mentez et essayez de nous faire croire que c’est pour notre bien, pourtant nous sommes les criminels. Oui, je suis un criminel. Mon crime est celui de la curiosité. Mon crime est celui de juger les gens sur ce qu’ils disent et pensent, non sur ce dont ils on l’air. Mon crime est celui de vous dépasser, chose que vous ne me pardonnerez jamais.
Je suis un hacker, et ceci est mon manifeste. Vous pouvez arrêter cet individu, mais vous ne pouvez pas tous nous stopper… après tout, nous sommes tous pareil.

Nawaat Hackerspace est une initiative pionière en Tunisie qui a pour objet la création et la maintenance d’un espace de travail collaboratif et créatif ayant pour vocation d’aider au développement de projets scientifiques, techniques et artistiques, mais aussi de servir de lieu de diffusion et de partage de connaissances autour de ces mêmes thèmes dans le cadre de manifestations publiques (par exemple ateliers et conférences).

Résultat d’intéractions entre le militant en faveur du logiciel libre Chemseddine Ben Jemaa et les membres de Nawaat, cet espace ouvert et unique, consacré à la création, au partage et au développement d’idées innovatives est vital pour encourager et encadrer les nouveaux talents dans plusieurs domaines, notement l’audit en matière de sécurité informatique. Un incubateur de compétences et de projets en symbiose avec la philosophie Open source et avec l’esprit communautaire de Nawaat.

Le Règlement interieur du Hackerspace commence par les deux axiomes suivants:

Nous acceptons les patches : dans la vie comme dans le code, tout est dynamique et susceptible d’être modifié — ne vous en plaignez pas, réalisez le changement

Yes, you can : tout-e membre désirant travailler sur un projet et/ou utiliser notre infrastructure doit toujours s’attendre à un accueil favorable (sauf cas exceptionnel : projet dangereux, dommages sur l’infrastructure, ou activité illégale selon la loi.)

Le Hackerspace est donc un laboratoire pour lancer des projets dont on cite
Chaos Computer Club Tunisie
Telecomix Tunisie
parti2.0
Parti Pirate Tunisien
OpenGovTN
GPLHost

Comme l’affirme Chemseddine Ben Jemaa,le Hackerspace est né le sixième jour de la grève de la faim entamée par les bléssés de la révolution au local de Nawaat avant les élections de la constituante, Quand Chemseddine et d’autres hacktivistes ont essayé de mener une compagne sur internet pour soutenir la cause des bléssés de la révolution, ensuite après une période de gestation et de réunions périodiques le Hackerspace est né officiellement. Un Hackathon (Code sprint) de 3 jours a été organisé à partir du 22 Décembre, le 24 Décembre les membres du Hackerspace ont présenté leurs projets, avec la présence de Moez Chakchouk le PDG de l’ATI, Haythem ElMir directeur technique à L’ANSI, la rédaction de Nawaat, des blogeurs comme Mahdi Lamloum, et d’autres passionnés d’informatique et de logiciels libres. la première présentation fut celle du Chaos Computer Club Tunisie , durant laquelle Moez Ezzdine, passionné de programmation et de sécurité informatique a présenté le projet:

Achref Gharbi a ensuite présenté le projet Telecomix Tunisie, ses motivations et ses objectifs. La création du Chaos Computer Club Tunisie et du Telecomix Tunisie a été saluée par des echos au cours de la conférence annuelle du Chaos Computer Club de Berlin.

Slim Amamou a aussi présenté le parti pirate Tunisien, son historique et son role pour garantir un réseau libre

Aymen Amri a présenté le parti 2.0, une initiative indépendante qui vise à réunir une communauté ayant pour objectif la promotion et l’installation de la Cyber-Démocratie en Tunisie, Firas Yahya et Bayrem Jrad ont exposé leurs projets innovatifs fixili7oumti-freedocwiki-openstreetmap, et en cloture, Ali Hentati a présenté le réseau GPLHost
, une société d’hébergement de serveurs situés dans 10 Centres de données à Seattle, Atlanta, Londres, Paris, Zurich, Barcelone, Haïfa, Singapour, Kuala Lumpur et Sydney.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.