Psycaricatures de -Z- : Abir Moussi

Abir Moussi, présidente du parti destourien libre, est de plus en plus présente sur les petits écrans. Etalant sans cesse sa rhétorique révisionniste tout en clamant haut et fort sa loyauté au dictateur déchu, elle est aujourd’hui le piètre porte-parole d’un autocrate réduit au silence. A travers ses tirades puisant dans le conspirationnisme, Moussi cherche à décrédibiliser l’ordre de valeurs émanant de la révolution en faveur de la restauration d’un autoritarisme d’un temps révolu. Notre psycaricaturiste –Z- l’a ausculté et a découvert ce qu’aucun observateur de la vie politique tunisienne n’a pu entrevoir.

Télévision : Klem Ennas dopé aux pilules mauves

El-Hiwar Ettounsi Tv abonde dans la sympathie décomplexée envers le régime de Ben Ali et se montre dithyrambique à l’égard de ses propagandistes et ses défenseurs. En se dopant de fortes doses de révisionnisme voire même de négationnisme, la machine s’emballe au point de prendre l’air d’une parodie.