Plusieurs sites (voir ici, ici et ici) ont titré sur le limogeage de Ben Alaya de son poste de « présidente et de porte-parole de ladite commission ». Ils se réfèrent à une interview avec la concernée publié, le 29 août, par Sawt Echaâb, hebdomadaire organe du Parti des Travailleurs. Elle y aurait affirmé que le ministre de la Santé par intérim, Habib Kchaou, lui avait annoncé, le 21 août, sa décision d’une révision des postes de président, rapporteur et porte-parole de la Commission. Selon cette même source, Ben Alaya aurait exprimé son respect de cette décision ministérielle qui allait alléger sa charge de travail, étant également directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes. Certains médias évoquent « un limogeage inexpliqué ». Nawaat a tenté de joindre le docteur Ben Alaya pour s’assurer de la véracité de ses propos en vain.

Contacté par Nawaat, l’attaché de presse du ministère de la Santé, Chokri Nafti, a fait savoir que cette rumeur est sans fondement. « La présidence de la Commission de lutte contre le Covid-19 revient au ministre de la Santé et non pas à Nissaf Ben Alaya », a-t-il précisé. Et d’ajouter que « Nissaf Ben Alaya occupe le poste de la directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes et elle est de ce fait membre de la Commission scientifique de lutte contre le Covid-19. Elle intervient régulièrement dans la Commission en présentant l’état des lieux de la situation épidémique ».

Selon Nafti, le limogeage de Ben Alaya du poste de porte-parole de la Commission est mensonger parce qu’elle n’était pas la porte-parole de la commission. « Il n’y a pas de porte-parole officielle de la Commission. Plusieurs membres peuvent intervenir dans les médias. Ben Alaya l’a fait tout comme d’autres membres tels que Hechmi Louzir ou encore Habib Ghedira », a expliqué l’attaché de presse du ministère. Il déplore par ailleurs «une volonté de créer la cacophonie autour du travail de la Commission en lançant de fausses informations sur les réseaux sociaux » sans préciser les instigateurs de telles rumeurs.

Médecin spécialisée dans la médecine préventive et directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, Nissaf Ben Alaya s’est illustrée médiatiquement dans la lutte contre le Covid-19 en présentant la situation épidémique lors des points de presse organisés par le ministère de la Santé lors de la première vague de Covid-19 en mars 2020. Elle intervenait également dans plusieurs médias.

Rappelons que cette polémique autour de Nissaf Ben Alaya intervient alors que le pays connait une deuxième vague de l’épidémie Covid-19. Au total, 3685 cas sont contaminés, dont 2484 ont été enregistrés depuis la réouverture des frontières, le 27 juin, selon le bilan établi le 31 août.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.