anc-10question-350

Dans un communiqué publié aujourd’hui, lundi 1er juillet, la commission de révision de la Constitution dénonce les graves irrégularités qui ont entaché la rédaction de la Constitution.

La copie de la Constitution émise le 1er juin 2013 est le projet de Constitution d’une partie qui veux imposer sa vision. Elle est la conséquence d’une violation des dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée nationale constituante, en particulier de l’article 104, car elle ne respecte pas les travaux des commissions constitutionnelles.déplore le communiqué

Le groupe de députés de l’Assemblée nationale constituante à déclaré qu’il rejetait « le processus de fraude qui a atteint les travaux des commissions constitutives et les recommandations du dialogue sur la constitution avec les citoyens à l’intérieur et à l’extérieur du territoire de la République ». La commission fait porter l’entière responsabilité de ce « processus de fraude » au président de l’Assemblée nationale constituante Mostapha Ben Jaafer (parti Ettakatol) et au rapporteur général de la Constitution Habib Khedher (parti Ennahdha).

Les députés demandent que « la copie des travaux des commissions constituantes (copie jointe au communiqué) soit prise en compte dans les débats du comité de consensus constitutionnel au sein de l’Assemblée nationale constituante. »

Enfin, les députés mettent l’accent sur « la nécessité de prendre en compte les consensus qui se dégagerons du dialogue national ».


[poll id=”25″]

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.