Suite aux éclaircissements apportés à la publication de l’article : «Évènementiel en Tunisie : Passe droits & marché Truqué », on tient à préciser :

– On ne peut que se réjouir du fait qu’une personnalité aussi importante que Mo Ibrahim s’intéresse à la nouvelle Tunisie et qu’il veuille rendre hommage à notre peuple et aux jeunes qui ont fait la révolution,

– il ne s’agit pas de remettre en question cet événement ni la charité réservée aux bénéfices qui iront au croissant rouge tunisien dans le besoin, mais il s’agit d’abolir certaines pratiques qui font que le secteur entier soit désorganisé,

Mais :

-Le précédant : La société dont on avait fait l’éloge, malgré le droit de réserve, a déjà été recommandée pour servir le gouvernement de transition.

– La dossier & la démarche : Il est facile d’interpréter les textes en fonction du client et du bon vouloir du fonctionnaire en poste et d’en changer la vocation du commercial vers le culturel voire même caritatif, Le métier est réglementé et l’exercice ne se fait plus comme auparavant en douce et dans le cadre d’activité Événementiel institutionnel. (Voir le décret n° 2009-2197 du 20 juillet 2009 relatif à l’institution de la commission consultative des spectacles artistiques animés par les étrangers)

Dans ce cas précis le dossier a bien été déposé au nom de la société pour la demande d’autorisation car une fondation étrangère n’est pas habilité à entreprendre ce genre de démarches en Tunisie, et si on applique la stricte réglementation tunisienne, qui est toujours en vigueur, le ministère de la culture devra juger le dossier déposé comme irrecevable. De plus les délais requis sont dépassés, aussi il y a une série de taxes à régulariser si les deux premières conditions sont respectées. Or ce n’est pas le cas, donc la commission chargée de donner les autorisations au sein du ministère devra statuer sur ces points précis. (Voir le communiqué du Syndicat Tunisien Libre des Producteurs et Organisateurs de Spectacles à ce propos)

– La réputation : et l’e-réputation y compris le site web affichant encore comme références plusieurs évènements pour la propagande BenAli & Co :

Toutefois : La société atteste qu’elle agit comme prestataire de services de communication et que cet évènement est une transaction « Privée », on se privera donc de commenter les conclusions de l’article original.

Suivez Ali Gargouri sur twitter : @Ooouups

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.