Dans une note publiée hier sur ce blog, nous avons relaté comment le quotidien Assabah et sa version française, Le Temps, dans leurs éditions du 20 août avaient publié une photo truquée pour illustrer un article sur les activités caritatives de la fondation “Al Zeitouna” montrant son fondateur Sakhr El Matri inspectant le chargement de vivres d’un Hercule de l’armée tunisienne en partance pour le Pakistan.

Comme nous l’avons expliqué preuve à l’appui, les deux quotidiens ont publié chacun une version truquée d’une même image. Les photos ont alors fait le tour du net provocant moqueries et consternations.

Impressions d'écran des l'articles en question sur les sites de Assabah et Le Temps

Mais voila, au lieu de s’excuser de ce grossier photomontage, les rédactions des deux quotidiens ont préféré continuer à prendre leurs lecteurs pour des cons en supprimant les images incriminées pour les remplacer, ni vu ni connu, par d’autres, visiblement sans trucage, montrant bel et bien Sakhr El Matri au pied de l’avion (ici et ici) ! Bien évidement, aucun mot d’excuse ni d’explication n’ont été publiés pour justifier cette modification comme l’aurait imposé l’éthique journalistique.

Voilà donc, deux grands quotidiens nationaux qui publient des photos truquées et quand ils se fond prendre, les suppriment en catimini. Où comment réparer le truquage par la falsification. Les images truquées restent tout de même visibles, bien évidement sur les versions papier, mais aussi sur les versions téléchargeables en pdf. (Assabah du 20.08.10Le Temps du 20.08.10)

Les nouvelles photos qui remplacent celles trafiquées.

Ce qui est drôle dans cette triste affaire c’est que les quotidiens possédaient vraisemblablement des “vraies” images de ce déplacement et il y a donc des raisons d’être perplexe quant à l’utilité de recourir à ces bidouillages. Mais chercher des explications logiques aux agissements d’une presse qui a perdu toute crédibilité est sûrement une perte de temps…

Malek
http://stranger-blogspot.com
www.nawaat.org
@malekk

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.