Il ne sait même pas écrire le nom de la ville (sur son album de photos Facebook il avait publié les témoignages de la mascarade sous le titre “compagne de la Goullete”….Authentique !

En guise de titre à son album le montrant entrain de distribuer des couffins avec quelques victuailles ( riz, pâtes, huile de friture, sucre…) à des miséreux de cette banlieue balnéaire à moins d’un kilomètre du palais de son beau père le général-dictateur à vie Ben Ali.

Et pourtant la régente de Carthage lui a offert la mairie pour calmer ses crises de jalousie envers l’envahissant gendre Sakher Matri, avec la bénédiction du dictateur désormais sénile Ben Ali.

Qui oserait encore affirmer que le “Noriega Tunisien” est encore en mesure de gouverner lorsque personne n’ignore les énormes tractations qui ont conduit la justice française a “disjoncter” l’affaire des vols de yachts en bande organisée ?

Même le frère de Ben Ali, n’avait pas bénéficié de cette mansuétude de la justice française quand il fut condamné à 10 ans de réclusion criminelle pour la célèbre affaire de trafic international de Cocaïne médiatisée sous le titre “Couscous Connection”, on se souvient qu’ à l’époque notre dictateur avait stoppé la retransmission d’antenne 2, et imposé que les enseignes en français soient bachées de noir…Ridicule !

Mais pire, en faisant cadeau de la mairie de la ville portuaire de la Goulette au tristement célèbre Imed Trabelsi, la régente et le dictateur sénile ont fait l’impasse sur le pédigrée de leur “élu”, alors que des centaines d’articles sont consultables (pas en Tunisie!) sur le net.

l’encyclopédie universelle Wikipédia nous indique par exemple :

Imed Trabelsi est un homme d’affaires tunisien. Il est le neveu de Leïla Ben Ali, l’épouse de l’actuel président de la République tunisienne, Zine el-Abidine Ben Ali.

Visé par un mandat d’arrêt international, il serait impliqué dans plusieurs affaires d’escroquerie. Il est recherché par la police française depuis 2006.

Selon le quotidien français Libération, Imed Trabelsi aurait été impliqué dans un trafic de voitures de luxe. Il aurait notamment ordonné le vol de la voiture du PDG de BMW en Allemagne, « avant d’être contraint de la restituer contre un abandon des poursuites ».

Le 31 juillet 2009, ils sont renvoyés en correctionnelle par la justice française, pour « vol en bande organisée », « escroquerie en bande organisée », et « faux et usage de faux », dans l’affaire de vols de yachts.

Le 4 Mai 2010, le Procureur de la République de Paris a été saisi par d’une plainte des chefs d’extorsion avec menaces et violences, et recel d’extorsion avec menaces et violences, délits prévus etréprimés par les articles 312-1 et suivants du Code Pénal et les articles 321-1et suivants du Code Pénal, par le promoteur du projet, Mr Faouzi MAHBOULI specialiste de l’expansion à l’international d’enseignes de grande distribution, exilé en France depuis

Compte tenu du volume des éléments de preuve : messages de menaces envoyés par Imed Trabelsi du genre ” ..dommage ta mère est malade, tu ne pourras pas assister à ses “funirails”, correspondances de ses avocats Velut et Ben Abdallah prouvant l’extorsion et les tentatives d’étouffer l’affaire (virments bancaires, remises d’espèces…), ce sera difficile d’échapper à une condamnation cette fois-ci !

Pendant ce temps, la presse de caniveau aux ordres de la dictature nous informe que le “maire” de la Goulette Imed Trabelsi a réussi à réunir le Vendredi 6 Août 2010 au siège de sa mairie le grand rabbin de Tunis, l’Archeveque de Tunis Monseigneur Marouane Lahham et le Président de la chaire Ben Ali pour le dialogue des civilisations le Professeur Hassine Fantar autour d’une table et devant les habitants de La Goulette au cours d’un colloque intitulé “Tunisie terre de rencontre”.

Imed_trabelsi-Goulette.jpg

Tout le long de ce rassemblement, un riche échange d’idées entre l’audience (environ 90) et les conférenciers fut créé grace surtout à la bonne éloquence et la grande expérience de l’animateur de cette matinée Monsieur Raja Farhat qui jalonna la fin de ce colloque par la remise d’une médaille au maire de La Goulette Imed Trabelsi provenant du Vatican en titre de reconnaissance à la reprise des processions de la Madonne de Trapani Sainte patronne de la Goulette qui aura lieu le Dimanche 8 Aout 2010.

Faut il rire ou pleurer de voir le professeur Fantar, et Raja Farhat danser devant un délinquant international, encore recherhé par Interpol il y’ a encore quelques mois ?

Mais finalement, le miracle tunisien, ce n’est pas seulement qu’ un bac -3 pille un pays et réprime sa popûlation depuis 23 ans, c’ est aussi celà !

Par Sahbi Azzouz.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.