الجيش التونسي يكافح الحرقة… بأي ثمن !

بين عامي 2011 و2017 غرق قاربان عرض البحر في المياه التونسية، وكانت البحرية التونسية طرفاً فيما حدث. حادثتان ابتلع فيهما اليم مركب المهاجرين المتجه الى إيطاليا. الحادثة الأولى كانت نتيجة اصطدام القارب بوحدة خفر السواحل والثانية نتيجة مطاردة البحرية للقارب وانقلابه. هل كان في الأمر خطأ أم التزام مُكلف للغاية بالاتفاقات المبرمة بين تونس والاتحاد الأوروبي؟

Migration : Dans les eaux territoriales tunisiennes, l’armée tue

En 2011 et 2017, deux naufrages au large de la Tunisie ont impliqué des navires de la marine. Par deux fois, des embarcations de migrants en route pour l’Italie ont coulé dans ses eaux. Le premier après une collision, le second en chavirant à l’issue d’une course poursuite. Erreur technique ou respect payé au prix fort des accords entre la Tunisie et l’Union européenne ?

Violence à l’égard des femmes : un centre d’écoute à Kairouan

La violence à l’encontre des femmes est un phénomène très fort en Tunisie. Il existe peu de mécanismes d’aide. En attendant que l’Etat assure la protection des citoyens la société civile travaille sur le terrain. L’Association Tunisienne des Femmes Démocrates à ouvert au début de l’été un centre d’écoute pour les femmes victimes de violence à Kairouan.

La Presse de Tunisie : Conflit autour de la nomination d’un nouveau rédacteur en chef

Il y a deux semaines le rédacteur en chef du quotidien francophone La Presse de Tunisie, Mongi Gharbi, démissionnait de son poste après prés de trois ans de fonction. Suite à sa démission il a été remplacé par un nouveau rédacteur en chef nommé et non élu. Une démarche qui n’a pas plu à une partie de la rédaction qui a lancé une pétition, signée par prés de la moitié des journalistes, qui souhaitent revenir au système d’élection.

Interview avec Hafida Chekir : La levée des réserves sur la CEDAW n’a pas été notifiée aux Nations Unies

La CEDAW a été ratifié par la Tunisie en 1985 mais des réserves ainsi qu’une déclaration générale y ont été ajouté. Le 16 août 2011 un conseil des ministres adoptait un décret-loi qui levait les réserves. Sauf que cette levée n’a toujours pas été notifié au secrétariat général des NU, comme l’explique Hafida Chekir dans une interview accordée à Nawaat.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org