Adnan Hajji 10

EL Berka : l’exemple parfait de la marginalisation du bassin minier !

Dix ans de prison avoir revendiqué les droits fondamentaux de son village. Restituer une partie des sources d’eau, intégrer les jeunes dans les usines et dédommager les dégâts causés par la Société des Phosphates de Gafsa au niveau des terrains agricoles, depuis des dizaines d’années. Ces condamnations judiciaires iniques ont touché quasiment toute la communauté. Au total, cent familles ont été condamné pour les mêmes motifs. Depuis un an, la lutte des habitants s’est orientée vers la simple demande de libération des prisonniers, malgré l’exacerbation de la misère dans le village.

La Polit-Revue : Motions contre potions

La semaine politique du 1er au 7 avril 2013 est l’une de ces semaines en apparence plutôt calmes, mais qui recèlent une intense activité dans les arcanes aussi bien du pouvoir que de l’opposition. Chronique dédiée à la mémoire de mon ami Faouzi Ben Mrad

En Tunisie, travailler est un droit, le revendiquer est un crime

Le droit à l’emploi était la première revendication des insurgés du bassin minier de Gafsa. Pour l’avoir revendiqué, ils sont des centaines à avoir été emprisonnés. Beaucoup ont été torturés, certains sont morts dans les manifestations. A la suite d’une mobilisation locale et internationale, les personnes détenues ont bénéficié d’une libération conditionnelle en novembre 2009.

Tunisie : Dialogue avec Djemaa Hajji, l’épouse du militant emprisonné Adnane Hajji

[…] Mon mari a été en butte aux mauvais traitements à une tentative de sévices puisqu’on l’a obligé à retirer ses vêtements dans le froid terrible de la prison de Kasserine alors qu’ils connaissent son état de santé critique, qu’ils savent qu’il n’a qu’un seul rein. Ceci dit, son moral est très bon car il est convaincu de la cause pour laquelle il a été emprisonné. […]