probleme-reseaux

Durant ces derniers jours, les lecteurs qui nous consultent à partir de la Tunisie ont dû souffrir d’une lenteur insupportable. Il convient d’insister lourdement que cette lenteur ne provenait en aucun cas ni d’aucune façon de nos serveurs. Depuis les 12 années d’existence de Nawaat, nous sommes parvenus à forger une solide infrastructure que nous moniterons en permanence. Et nous faisons tout pour que la navigation sur notre site soit la plus agréable possible.

Or, durant ces derniers jours, l’accès à notre site depuis la Tunisie était devenu insupportable. Pourtant, tous nos voyants étaient au vert. Pour écarter tout doute, nous avons procédé à un audit intégral de toute notre infrastructure matérielle et logicielle, mais en vain. Aucune anomalie détectée expliquant cette lenteur infernale qui frappait nos visiteurs depuis la Tunisie. Car, faut-il préciser qu’il n’y avait aucune lenteur pour ceux qui accédaient à Nawaat depuis l’Étranger.

Il convient également de préciser :

  • nous n’avons pas constaté de lenteurs avec d’autres sites auxquels on accède depuis la Tunisie ;
  • la lenteur sur Nawaat était uniquement sur le protocole HTTP et HTTPS. Sur le protocole FTP, tout était normal ;
  • l’accès à Nawaat depuis l’Étranger ne soufrait d’aucun ralentissement.

Durant ces derniers jours, nous avons fait le choix -provisoirement- de ne pas communiquer publiquement sur ce problème inexplicable. Mais nous avons consulté, en privé, de nombreuses personnes et nous nous préparions à rassembler tous les éléments, constat d’huissier compris, pour agir devant la justice.

Fort heureusement, aujourd’hui, comme par miracle, l’accès au site de Nawaat est redevenu accessible sans aucun problème de lenteur.

Nous ne comprenons toujours pas, qui a fait quoi ? Est-ce un simple incident technique sur la portion tunisienne du réseau (affectant comme par hasard Nawaat) ou un acte malfaisant ? Nous ne le saurons peut-être jamais, mais nous demeurons très vigilants…

Merci pour la patience de tous nos lecteurs vis-à-vis de ces désagréments indépendants de notre infrastructure.

Nawaat.org

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.