NDLR Ce document nous a été aimablement communiqué par un membre du Parti Al-Jomhouri qui désire rester anonyme pour des raisons évidentes. Nous le publions ici à titre strictement documentaire.

Chers amis,

Je vous adresse ci-joint un rapport confidentiel interne du parti Al-Jomhouri. Ce rapport a été rédigé par une commission indépendante d’évaluation. Cette commission était initialement composée de 4 personnes (fin Novembre 2014) : Wassim Bouthouri, Hassen Karray, Aicha Fajria et Khaled Louhichi (ancien diplomate), pour s’arrêter sur les raisons des échecs consécutifs du PDP puis du Jomhouri. L’évaluation devait pouvoir expliquer pourquoi le PDP (et son héritier Al-Jomhouri) qui était le numéro 1 ou 2 en termes de popularité et de militantisme au ledemain de la révolution, et qui pouvait offrir à la Tunisie une troisième voie démocrate progressiste, est devenu au fur et à mesure un parti d’échecs consécutifs et maintenant plus que jamais, l’ombre de lui même.

Sous la pression de certains cadres du parti, les deux premiers membres de la commission se sont rapidement retirés, seuls les deux derniers ont continué un travail de fourmis, en se déplaçant aux 4 coins de la Tunisie et même à l’étranger, pour s’entretenir et questionner les militants du terrain.

Le rapport d’audit a été transmis aux dirigeants début Mars 2015. Les résultats de cet audit sont sans concessions, sur la forme et sur le fond : les dirigeants historiques, notamment les frères Chebbi (sans les citer) mais aussi leur garde rapprochée, ont pêché par excès d’arrogance, une mauvaise stratégie de communication, des décisions unilatérales sont consultation de la base ni les instances (où le quorum est souvent non atteint), absence de clarté de la stratégie politique des dirigeants, tergiversations idéologiques compliquant sa visibilité dans les couches populaires, des stratégies de fusion et d’alliance à contre-courant de la volonté des militants …et la liste est longue.

Le rapport est très détaillé et nécessite une lecture approfondie. Je vous laisse le découvrir : le bureau exécutif et à sa tête Issam Chebbi a demandé d’enterrer définitivement ce rapport qui risque un grand bruit si les militants en prennent connaissance… et c’est chose faite.
Bonne lecture, L’Ami – Parti Al-Jomhouri.

⬇︎ PDF

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.