Troika bis

 

Mise à jour : 20h mardi 6 août 

Le président de l’Assemblée Constituante Mostapha Ben Jaafer a annoncé ce mardi 6 août la suspension des travaux de l’ANC suite à “la division du pays en deux camps à cause de crise de confiance” a-t-il déclaré en direct via la chaîne nationale. Le conflit principal entre opposition et Ennahdha serait les élections.

D’après M. Ben Jaafer, d’un côté, il y a une crainte de l’opposition que le parti islamiste fasse des élections sur mesure  et de l’autre côté, la troïka, surtout Ennahdha craindrait le retour de l’RCD. Ainsi, la suspension ne sera levée que lorsqu’il y aura un dialogue national pour sortir de la crise.

Cette décision unilatérale a surpris les deux partenaires d’Ettakatol au pouvoir, à savoir le CPR et Ennahdha. Des pourparlers continuent.

Rappelons que la Troïka est en train de discuter l’intégration des deux partis Al Moubadara  (souvent jugé rcdiste) et du parti Al Mahaba (ex-Al Aridha), pour un gouvernement d’Union nationale.

 

Mise à jour 15h 31 juillet 2013

Une réunion a eu lieu entre les leaders de la Troïka vers 15 heures. Ennahdha a fini par accepter de faire un remaniement ministériel sous forme d’un “gouvernement d’union nationale”. D’après Omar Chetoui, il est possible que les deux partis Tayyar El Mahaba (ex-Al Aridha) et Al Moubadara (L’initiative de Kamel Morjane, ex ministre sous Ben Ali, se proclamant destourien), fassent partie de la nouvelle composition du gouvernement.

A l’Assemblée Constituante, les présidents des blocs et des commissions se réuniront le vendredi 2 août 2013 pour discuter de la reprise des travaux à l’ANC le lundi 5 août 2013, après la fin de la période du deuil suite au massacre de huit membres de commandos à Jebal Chambi.

_________________

Mise à jour 23:58 30 juillet 2013

D’après Haythem BelGacem, président du bloc parlementaire CPR, la réunion de ce soir a été reportée. Elle devra avoir lieu demain.

_________________

D’après Amor Chetoui, député CPR, les trois présidents de la Troïka, Moncef Marzouki, Ali Laaridh et Mostapha Ben Jaafer, se réuniront ce soir avec des leaders de leurs partis. Il nous a affirmé que « le consensus serait d’élargir le gouvernement pour se mettre d’accord sur un probable gouvernement d’union nationale ».

Un possible remaniement ministériel avec des “destouriens”

Un remaniement ministériel serait envisagé pour sortir le pays de la crise actuelle, bien que le chef du gouvernement Ali Laaridh ait nié lors de sa dernière interview un quelconque changement de ce genre. Pour le député Chetoui,

Il sera aussi question d’intégrer au sein du gouvernement tous les partis issus de l’Assemblée constituante, et même d’autres qui n’y sont pas représentés. Il est possible que les « destouriens » fassent partie de cette « union nationale », puisqu’ils ont soutenu le gouvernement Laaridh, nous a-t-il affirmé.

Le président de l’ANC, Mustapha Ben Jaâfar, a aussi rencontré cet après-midi, dans le cadre des négociations en cours, la secrétaire générale du parti Joumhouri, Maya Jribi puis le président de Nidaa Tounès, Béji Caïd Essebsi, pour discuter de la situation de crise en Tunisie et la proposition de l’UGTT (dissolution du gouvernement et mise en place d’un comité d’experts pour la constitution).

Ennahdha se réunit avec d’autres partis pour une coalition nationale

Le parti Ennahdha a publié ce mardi 30 juillet un communiqué après une réunion de consultation avec plusieurs partis autres que ceux de la Troïka, notamment ceux de Wafa et Mahaba (ex-Aridha), et certaines personnalités publiques. Suite à cette consultation, il a été décidé de :

  • Maintenir l’Assemblée nationale constituante
  • Finir au plus vite la constitution et mettre en place le mode de scrutin
  • Appeler à une coalition nationale pour “finaliser la réalisation des buts de la révolution”

L’UGTT propose un comité d’experts pour la constitution

Il est à noter que l’UGTT a appelé aujourd’hui dans un communiqué à la dissolution du gouvernement et la constitution d’un comité d’experts pour :

– Finaliser la rédaction de la constitution
– Sa révision
– Préparer une loi électorale dans un délai de 15 jours
– Adopter une loi organique pour permettre à l’ANC de valider le comité d’experts, la loi électorale et la composition de l’ISIE

Faisant face aux différents drames qui se succèdent en Tunisie suite à l’assassinat politique du député Mohamed Brahmi, le deuxième après celui du leader de gauche Chokri Belaid, et au massacre par des “terroristes” de huit membres d’un commando de l’armée à Jebal Chambi, la Troïka n’aurait d’autre issue que de se mettre d’accord pour apaiser les tensions sur la scène politique. Dans une interview sur radio Mosaique FM, le ministre de l’Intérieur a d’ailleurs appelé à « un gouvernement qui unit tout le monde, sans exclusion », pour cesser le versement de sang et les « tueries entre Tunisiens » que les forces de l’ordre fissent par subir.

[poll id=”26″]

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.