Mardi 11 juin à 8h00 du matin, alors que le berger Taher Masoudi déplaçait son troupeau, une mine artisanale a explosé sous ses pieds. Cela s’est passé non loin de la zone de restriction militaire de Jebel Châmbi à Ouled Massoud au niveau de la route de Belaâba. L’homme a été blessé par les éclats de la mine mais pas gravement selon les dernières informations de la correspondante de Mosaïque FM. Entre temps, les militaires ont repéré une autre mine dans la même région qu’ils ont pu enlever avant qu’elle n’explose. Pour le Colonel Mokhtar Ben Nasr, il faut faire la différence entre les mines qui explosent sur la zone de restriction militaire et celles qui explosent en dehors. « C’est à la garde nationale de s’occuper également de cette affaire ». A-t-il déclaré. Une source à Kasserine a assuré que la garde nationale et les militaires travaillent conjointement pour enquêter. Mais la plupart des sources confirment également la thèse selon laquelle, les terroristes seraient désormais dans la ville de Kasserine. Nous avons tenté de joindre un porte-parole de la Garde nationale à Tunis, le Ministère de l’Intérieur ainsi que le gouvernorat de Kairouan pour avoir d’avantage d’informations officielles. Nos fréquents appels sont restés sans réponse.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.