Tunisie: septembre 2010, février, mars, avril, mai 2011, septembre, novembre 2012. Tunisie : février 2013.

Les premières dates sont celles des départs de nos enfants; la dernière, février 2013, est la date à laquelle nous écrivons cet appel.

Nous sommes des mères et des familles tunisiennes qui, depuis des années désormais, demandent la vérité. Nous l’avons fait de plusieurs manières : par nos manifestations et sit-in, en nous adressant à nos gouvernements et nos institutions, en nous adressant à l’Italie, en exigeant des autorités des deux pays un échange des empreintes digitales. Mais jusqu’à maintenant, tout ce que nous avons obtenu, ce ne sont que des réponses vagues, des engagements formels et aucune clarté concernant l’échange des empreintes.

Nos enfants sont partis vers l’Italie et l’Europe juste avant et après notre révolution, et ils l’ont fait par le seul moyen qui leur est laissé par les politiques européennes : en traversant la Méditerrané sur de petites embarcations, puisque que les politiques européennes ne prévoient pas que de la Tunisie il soit possible de prendre un avion ou un navire de ligne avec la même liberté qui est octroyée aux citoyens européens qui viennent dans notre pays.

De beaucoup d’entre eux nous n’avons plus eu aucune nouvelle; d’autres sont morts pendant un des nombreux naufrages de la Méditerrané.

Ce sont, donc, des enfants “disparus”, aussi bien ceux qui sont morts et dont on ne nous a pas restitué les corps, que ceux dont nous n’avons plus de nouvelles, bien que certaines mères et familles reconnaissent leurs images dans des reportages télévisés italiens et français.

Nous sommes mères, pères, sœurs et frères. De la même manière que l’on peut l’être en Europe. Mais alors que des centaines de jeunes ont disparu, six parents seulement parmi nous ont réussi à obtenir un visa pour l’Italie pour essayer d’aller comprendre ce qui s’était passé. Pour les politiques européennes, donc, notre affection et notre douleur n’ont pas la même valeur que celles qui, dans un cas pareil, seraient reconnues aux parents de jeunes européens.

Nous ne voulons pas qu’il en soit ainsi. C’est pourquoi nous demandons à l’Union européenne de faire une clarté totale sur ce qui est arrivé. Nous non plus, nous ne connaissons pas le nombre exact des « disparus », mais ils ont été nombreux, des centaines pour ce qui ne concerne que la Tunisie, sans compter les disparus et les morts qui, pendant toutes ces années, ont transformé un si petit bras de mer en cimetière marin.

Pour notre douleur, mais surtout pour nos enfants « disparus », nous voulons que soit fait tout ce qui est possible pour répondre à nos questions. Pendant tous ces mois nous avons recueilli des informations et nous savons quand ils sont partis, de quels lieux, vers où, avec quels bateaux, le nombre de passagers de chaque embarcation, les numéros de téléphone desquels ils nous ont appelés pendant leur voyage, l’heure des appels, la compagnie téléphonique de leurs portables, nous avons les vidéos des journaux télévisés italiens et français sur lesquels certaines familles reconnaissent leur enfants, dans un cas l’article d’un journal italien qui informe de l’arrivée d’une des embarcations et nous pouvons indiquer les lieux où certains des naufrages avérés se sont produits.
Voilà ce que nous savons. Mais nous savons aussi que ce bras de mer est continuellement observé par les innombrables moyens technologiques que l’Union européenne avec ses États membres et son agence Frontex déploie entre les deux rives de la Méditerranée pour le contrôle des migrations. Radars, satellites, vedettes, avions, hélicoptères et, après l’arrivée, les empreintes digitales. Nous savons que toutes ces informations sont archivées. Nous savons qu’aux moyens de l’Union Européenne s’ajoutent ceux de l’OTAN.

Nous demandons donc à l’Union européenne la création d’une commission pour mettre à notre disposition ces savoirs, avec la participation des gouvernements italien et tunisien en tant qu’États impliqués. Nous demandons qu’à cette commission participe un représentant des familles pour chaque bateau, avec la délivrance d’un visa pour pouvoir participer aux réunions de la commission. De plus, nous demandons la participation des techniciens européens, italiens et tunisiens engagés dans les politiques de contrôle des migrations, de nos avocats tunisiens et italiens et, ponctuellement, concernant des points spécifiques, des techniciens et des experts que nous indiquerons et qui pourront nous aider dans le travail de recherche, et enfin des personnes qui nous ont aidés dans l’établissement de notre dossier.

Nous voulons savoir et demandons:

  • La localisation des embarcations lors des appels reçus pendant le voyage et toutes les informations recueillies par les moyens technologiques de contrôle les jours concernés.
  • Le contrôle nominal par nos techniciens de l’échange des informations dactyloscopiques qui a déjà eu lieu entre les autorités tunisiennes et italiennes et un approfondissement de la recherche sur ce point sur les bases de données européennes.
  • La confrontation technique des vidéos sur lesquelles les parents reconnaissent leur fils avec leur photographie, et la mise à disposition des images d’archive précédant et suivant celles qui sont apparues dans les reportages télévisés.
  • La récupération des corps des personnes mortes pendant les naufrages ainsi que la récupération des épaves.

Nous demandons à toutes les personnes qui nous ont soutenues et à toutes celles qui désirent le faire de s’engager à appuyer notre demande

Les mères et les familles des enfants « disparus »

1) Rawafi Samir
2) Werteni om el Khir
3) Cherni Monjiya
4) Bou Ila Fatma
5) Ben Hssin Mostafa
6) Ben Hassin Ahmed
7) Rhimi Hamed
8) Rhimi Mbarka
9) Rhimi Mohamed
10) Rhimi Abedel Kader
11) Mhamdi Zohra
12) Rahali Moncef
13) Boughanmi Khdija
14) Ghanmi Malika
15) Ghribi Mahbouba
16) Ayari Fajra
17) Mathlouthi Chrifa
18) Bouthouri Rebeh
19) Bouthouri Aziza
20) Bouthouri Feleh
21) Bouthouri Khdija
22) Bouthouri Ezzdin
23) Nasri Rachida
24) Nefzi Jamila
25) Manaai Amna
26) Selliti Salha
27) Bou Elali Hayet
28) Ben Sahra Rayes
29) Ben Gharsa Nejya
30) Mejri Najwa
31) Ksouri Salha
32) Kasrawi Fatma
33) Ayaechi Hejer
34) Ouni Nejya
35) Ouni Saida
36) Dachrawi Fadhila
37) Mounira Chakroui
38) Manai Zakia
39) Soltani Hejer
40) Soltani Imed
41) Tayaa Zmorda
42) Abasi Hanen
43) Jdidi Mokhtar
44) Zawi Thouraya
45) Rawahi Souad
46) Sidani Jamila
47) Zayani Mohsen
48) Bejaoui Moufida
49) Ben Ghars Nejia
50) Mathlouthi Crhifa
51) Gsouri Salha
52) ElBarhi Safia
53) Mazhoud Faten
54) Limam Zohra
55) Jiljli Radhia
56) Jiljli Fathia
57) Karoui Fatma
58) Bahri Yamina
59) Habboubi Abdelwaheb
60) Kamoun Abdelaziz
61) Ben Smida Mouhamed
62) Monira Ganouni
63) Salma Nefzi
64) Hanen Kaabachi
65) Ines Bouaazi
66) Dalila Hamdi
67) Bader Medfaaii
68) Abdelkader Bou Tara
69) Hanen Kridis
70) Rebah Selem
71) Anis Hamdi
72) Rihab Sahnon
73) Walid Ben hamouda
74) Anwer Jrir
75) Tawfig Kileni
76) Radiya Ben Mouhamed
77) Sahra Ben Rays
78) Zakiya Manyi
79) Kamel Tarchoune
80) Basma Trablsi
81) Hammza Mrazgiya
82) Ahmed Ben Amara
83) Monjiya Charni
84) Feten Charni
85) Moktar Jdidi
86) Fatma Ben Ataya
87) Rachida Mansour
88) Salha Kasrawi
89) Jamila Sidani
90) Hayet Bouali
91) Sahra Ben Erays
92) Rebah Hamrawi
93) Samia Nakashi
94) Tahher Nakashi
95) Meherzia Chargoui El Rouafi
96) Ayed Jeljli
97) Fahma Rebhia
98) Sonia Janhaoui
99) Mehriz Nakkaji
100) Taher Raouafi
101) Rachida Beji
102) Teber Ajmi
103) Fatma Bent Ali
104) Jasmina Ghribi
105) Hamida Ayari
106) Moungi Delajssi
107) Noureddine Mbarki
108) Jamel Eddine El Mil
109) Wahida Hacheni
110) Ali Ben Mabrouk
111) Mohamed Ali Briki
112) Naima Ben Hadj Selem
113) Rafika Sayedi
114) Moncef Belhadj Ettaleb
115) Riadh Ben Hadj Ahmed
116) Saida Ben Sassi
117) Mohamed Ben Khadhar
118) Younes Ben Ali Khmiri
119) Brahim Addali
120) Romdhana Balhoudi
121) Habib Alaya
122) Mohamed Bayadhi
123) Ali Ayari
124) Fatma Chwaykhi
125) Hedi Ben Youssef Amri
126) Mahmoud Ben Hadj Taleb
127) Fraj Ben Omor Ben Houaydi
128) Karima Ben Lbrahim
129) Mohamed Ben Lasoued
130) Rebah Ben Mohamed Ben Sabeur
131) Taoufik Ben Ali Boughanmi
132) Ahmed Ben Abderrahmen Abbassi
133) Ali Ben Hedi Bouganmi
134) Mohamed Ben Mabrouk Brick
135) Zahani Ben Salm Drbali
136) Nejia Lakdher
137) Naceur Soltani
138) Fawzi Soltani
139) Salah Ben Wsifi
140) Souad Ben Ahmed Ben Ammar Ben Sassi
141) Ouanissa Omri
142) Mohamed Salah Naseri
143) Chedli Ben Bouzayene Salhi
144) Khalifa Ben Ali Salhi
145) Ahmed Tahri
146) Issa Ben Abderraouf
147) Salah Oualhezi
148) Hasna Ben Salah
149) Abderrahmen Amri
150) Fatma Amri
151) Zohra Hajri

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.