La Manouba, le 26 février 2013

Motion de l’Assemblée générale commune au sujet des poursuites engagées à l’encontre de la Professeure Raja Ben Slama

Les professeurs et les activistes de la société civile, réunis le 26 février 2013 à La Faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba, à l’appel du syndicat de base de la faculté et de l’Association tunisienne de défense des valeurs universitaires déclarent:

– leur condamnation de l’émission d’un mandat d’amener lancé contre la professeure Raja Ben Slama, ce qui constitue la poursuite de la série d’agressions et d’humiliations qui ont visé les créateurs, les artistes peintres , les universitaires et qui n’ont pas épargné le doyen de la faculté, le Professeur Habib Kazdaghli tandis que plusieurs extrémistes , qui terrorisent le pays, ses femmes, ses hommes, ses intellectuels et les menacent de mort, jouissent de l’impunité.

– leur condamnation des poursuites engagées contre elle parce qu’elle a exprimé une opinion politique dans un moyen de communication.

– leur condamnation d’une plainte intentée sur la base de lois répressives abrogées après la Révolution.

– Demandent aux autorités concernées l’abandon des poursuites engagées contre Raja Ben Slama, contre tous les intellectuels, les universitaires et les créateurs tunisiens, expriment leur appui total à leur collègue et se déclarent mobilisés pour un rassemblement de soutien le jeudi 28 février 2013 devant le Tribunal de première instance de Tunis, en guise de solidarité avec elle et pour exprimer leur rejet des procès politiques qui portent atteinte à la liberté d’opinion et d’expression.

Pour l’assemblée générale

Khaled Nouicer: secrétaire général du syndicat de base de la FLAH Manouba

Habib Mellakh: secrétaire général de l’ATDVU

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.