Le lundi 7 mai 2012 a eu lieu les élections des membres du parlement (Conseil du Peuple). Depuis plus de 50 ans, le parti Baas détient les 2/3 des sièges. Pour 250 sièges, 7195 candidats se sont présentés. Aujourd’hui, on est le 11 mai et les résultats n’ont toujours pas été annoncés.

Comment me suis-je retrouvée en Syrie ?

Après une interview avec Ahmed Manai, l’un des observateurs de la Ligue Arabe en Syrie, je lui ai demandé de m’avertir s’il y a une possibilité d’y aller. Mon vœu se concrétise. Il me rappelle pour me demander si je suis partante pour aller en Syrie. Très ravie, je donne illico ma confirmation pensant que c’était la Ligue arabe qui invitait des journalistes. Quelques jours plus tard, un autre homme, M.Anis Khlifi, me rappelle d’un numéro tunisien et prend les papiers nécessaires pour le voyage. Je lui demande de m’envoyer via internet le programme mais il ne le fait pas car lui-même ne l’avait pas. Deux jours avant le départ, j’apprends que c’est le gouvernement syrien qui m’invite « parmi plus de 174 journalistes du monde entier ». L’équipe Nawaat s’inquiète pour moi mais il était trop tard, j’avais déjà donné ma parole et je voulais vraiment y aller, coûte que coûte et par tous les moyens possibles.

Le 5 mai, vers 11h30 du matin, je retrouve M.Ahmed Manaï et Anis Khilifi à l’aéroport de Tunis accompgnés par d’autres personnes que je ne connaissais pas.

« Bienvenue en Syrie »

Il est plus de minuit. Arrivés à l’aéroport de Damas, on est accueillis par un responsable du ministère de la communication au nom de Nabil Khadhour. Il nous conduits à une salle VIP le temps de régler nos visas et nous ramener nos bagages. De suite, il commence par démentir ce qui se dit dans les médias étrangers.

Tout ce que vous entendez est de l’intox, on veut renverser notre régime ! On nous appelle « Chibiha ». Suis-je de la « chibiha » moi ? Je suis un fonctionnaire ! Je vous le dis, c’est un complot contre la Syrie ! Et ceux qui ont déserté notre armée ne représentent même pas 1/1000. Ceux qui sont dans les camps de réfugiés sont des hommes qui se font entrainer par nos ennemis pour combattre les Syriens et puis c’est un camp de « da3ara » (de prostitution)…

Le groupe avec qui je suis est constitué de douze personnes. D’emblée, ils ont tous confirmé les propos de M.Khadhour. Ils sont tous pro Bachar Al Assad.

Il est évident que c’est un complot ! Regardez ce qui a été fait en Irak, en Libye ! Et puis la Syrie est le seul pays arabe qui a résisté à Israël.

dit l’un d’eux.

De mon côté, certes je faisais confiance à M.Ahmed Manaï- connu pour son militantisme contre Ben Ali -mais je ne faisais qu’écouter ou poser quelques questions. Quatorze mois après le début du soulèvement en Syrie, la situation est des plus critiques. Je voulais découvrir la réalité des choses de ce pays, de mes propres yeux.

En sortant de l’aéroport, je vois devant moi un portrait de Bachar Al Assad, puis un deuxième puis un troisième. On monte dans des véhicules pour se diriger vers l’hôtel où on sera logés, un hôtel cinq étoiles dénommé « Cham ».

Dossier de la Syrie
A lire aussi :

Première journée en Syrie : Invitée aux élections du Conseil du Peuple syrien !

Deuxième journée en Syrie : “Si je parle, on me tue”

Troisième journée en Syrie : Bureaux de vote presque vides

Les Tunisiens en Syrie se trouvent dans une situation critique

Ahmed Manaï : “La Ligue arabe a enterré le rapport des observateurs en Syrie”

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.