Le Ministère tunisien, par la voix de son porte parole, a clairement fait allusion aux rumeurs concernant des fraudes électorales lors des votes des tunisiens de l’étranger. Si ces fraudes ont pu être avérées, elles ont aussitôt été dénoncées par le Ministère.

Kamel Jendoubi, qui clôturait la conférence de presse de l’ISIE, a critiqué ces remarques, estimant qu’il ne revenait aucunement aux Ministères tunisiens de faires de telles déclarations. Il a évoqué sa crainte que des commentaires n’influencent le vote des citoyens.

Le Ministère a déjà crée beaucoup de problèmes (…) et l’ISIE est l’unique institution autorisée à commenter les élections” a-t-il dit.

Il est impératif, à ses yeux, que les tunisiens fassent confiance à cette institution, et c’est le but premier de ses critiques envers le Ministère des Affaires Etrangères.

Durant les élections précédentes, il n’y avait pas de listes électorales ou même d’archives. Le fait que notre organisation ait répondu pour le moment à ces attentes est un appel aux tunisiens pour qu’il nous fassent confiance.” Il ajoutera enfin: “Cette élection est une affaire de confiance et de foi.


Agrandir le plan

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.