Il était environ 21h lorsqu’on s’est dirigés vers la route de la Kasbah pour vérifier s’il y avait toujours des personnes qui se protégeaient au sein de la mosquée. La Kasbah était complètement assiégée et des bus jaunes longeaient les rues et étaient remplis à craquer par les policiers de la BOP. La mosquée semblait déserte à part quelques groupuscules de personnes qui discutaient dehors.

En même temps, sur Express FM on entendait le témoignage de Insaf Barhoumi et Abdelwaheb Hani (chef du parti AL Majd), qui déclaraient avoir été pris au piège durant plusieurs heures à la mosquée et que leurs amis et eux ont été sauvagement agressés.

Nous sommes donc descendu sur l’Avenue Habib Bourguiba qui elle grouillait de policiers en civils. Le ministère de l’intérieur était assiégé comme d’habitude et j’ai rapidement aperçu devant les fils barbelés qui entouraient le MI, Abdelwahab Hani accompagné d’un groupe de 4 personnes. Ils tentaient de convaincre les soldats de les laisser entrer pour porter plainte contre les agressions qu’eux ainsi que des centaines de personnes ont subies à la Kasbah.

Après plusieurs minutes d’argumentation avec les soldats et les agents du Ministère de l’intérieur, ces derniers ont accepté d’introduire uniquement Abdelwahab Hani au sein du ministère et qu’il serait ainsi le porte parole de ceux qui ont été agressés. Après une trentaine de minutes, Mr Hani ressort accompagné du porte parole du ministère de l’intérieur, un certain « 3a9id » Hichem El Meddeb. Celui-ci traverse la ligne de sécurité établie par les soldats et se dirige vers le groupe de dizaines de personnes réunis sur l’avenue. Il déclare que ces dépassements lui sont complètement inconnus et qu’il n’en était pas du tout au courant, ensuite il s’excuse en son nom « personnel » (اعتذار شخصي) pour la violence que Abdelwahab Hani et ceux qui l’accompagne ont subie, et promet que le lendemain le 16 juillet, il allait ouvrir une enquête dessus et qu’ils seraient TOUS convoqués pour identifier leurs agresseurs. Une dame dans la foule l’interpelle et lui dit que plusieurs des agresseurs étaient cagoulés et de ce fait il est impossible de les identifier, il lui réplique « Avez-vous d’autres solutions Madame? C’est tout ce que je peux faire».

Lorsque Insaf Barhoumi lui a dit que ses excuses envers ce petit groupe de cinq personnes étaient insuffisantes et qu’il fallait le faire pour les centaines qui étaient présents à la Kasbah, libérer tous les détenus et surtout ouvrir une enquête sur toutes les agressions, il a répliqué « Mademoiselle, commençons d’abord par vous, les autres je ne les vois pas, je ne sais pas ce qui s’est réellement passé ».

Devant le mécontentement évident de tous les présents y compris les quelques curieux qui ont fini par se mêler à la discussion, Hichem Meddeb s’est retiré en répétant qu’il ferait de son mieux pour corriger cette bavure.

Après que le porte parole du MI se soit retiré, on s’est dirigé avec les blessés vers l’urgence de l’Hôpital Charles Nicole où ils devaient recevoir des certificats et surtout recevoir un diagnostic primaire de leurs différentes blessures.

Une fois arrivés à l’hôpital, les infirmiers ont dit que plusieurs cas de cassures et de blessures graves avaient été transportés vers l’urgence tout au long de la journée et d’autres cas similaires ont été acheminés vers l’hôpital Rabta. Comme d’habitude plusieurs policiers en civil nous en suivis à l’hopital, toujours avec leurs écouteurs noirs et prenaient en note les numéro d’immatriculation de toutes les voitures.

À l’hôpital j’ai recueilli les témoignages de Insaf Barhoumi, Bassem Aydi et Abdelwahab Hani.

Voici le témoignage de Insaf et Bassem, à savoir que Insaf s’est évanouie tout de suite après avoir terminé la vidéo suite aux dizaines de coups de matraque qu’elle a reçu sur la tête et la quantité de gaz importante qu’elle a inhalé dans la mosquée.

Agression à la Kasbah 15-07
http://www.youtube.com/watch?v=JsLIR8e-RCY

Voici le témoignage de Abdelwahab Hani qui souffrait à son tour de douleurs à l’épaule et dans le bas du dos.

http://www.youtube.com/watch?v=YQX5bP4T_u8

Khaoula Zoghlami

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.