"Un autre journaliste envoyé au trou". Dessin de Z

La justice tunisienne est une machine bien huilée qui émet très peu de gaz à effet de serre en se soumettant aux principes de développement durable de notre régime. Son efficacité n’a pas été démentie par la toute récente condamnation du journaliste Fahem Boukadous qui écopera de 4 ans de prison ferme pour “diffusion d’information de nature à troubler l’ordre public” (voir ici). Cet inconscient avait osé filmer les manifestations de Redeyef, de quoi surtout troubler l’ordre de notre président et de sa clique. Notre journaliste qui plus est, souffre de maladie respiratoire risque la mort en cas de détention.

Il aurait dû faire son reportage à Gaza, peut être qu’en cas de détention par Israël on aurait espéré plus d’indignation de la part de beaucoup de nos amis tunisiens. En tout cas, on pourra certainement compter sur la solidarité de Nessma TV qui soutient déjà les détenus palestiniens…

(Lire la réaction de la TAP ici)

Débat Tunisie

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.