Depuis l’élection de Sidi Imed à la tête de La Goulette, la ville semble revivre les grandes heures de son Histoire. Le marabout marche sur le pas des grands hommes de la Tunisie et leur vole même la vedette (ou plutôt le yacht) comme en témoignent ces photos de liesses populaires.

Les mauvaises langues et les jaloux qui osent remettre en question sa très démocratique élection, doivent savoir que ce marabout -beau frère de notre président- ne doit sa place qu’à sa popularité et son engagement pour La Goulette. Ceux qui doutent encore de sa bonne foi ignorent surement que Sidi Imed est un exemple d’altruisme et de vertu tel que le démontre son association Noor consacrée à l’assistance des handicapés visuels. On raconte que cette association compte jusqu’à 90% des habitants de La Goulette et que ces mal-voyants auraient su, le jour du vote, reconnaitre le bulletin rouge grâce aux miracles du marabout. Mais ce n’est pas tout. Outre sa philanthropie naturelle et ses forces surnaturelles, Sidi Imed est un amateur d’architecture et de patrimoine. Tout juste avant les élections, il s’est découvert une passion pour les arts et a fondé l’«Association de Sauvegarde et de Rénovation de La Goulette» (ASRG). On ne doute pas un instant que sa nouvelle passion pour la vieille pierre s’accordera très bien avec ses talents d’entrepreneur du bâtiment et de promoteur immobilier, et que notre nouveau maire saura disposer de tout son périmètre municipal pour y construire ses immeubles en béton et ses complexes maraboutiques et ce -bien entendu- dans le scrupuleux respect de la tradition et de l’histoire de la commune…

Il était temps que La Goulette et son patrimoine légendaire profitent aussi d’un vent de “Changement”…

Débat Tunisie

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.