Zouhaïer Makhlouf, reporter et militant des droits humains emprisonné depuis le 20 Octobre 2009.J’ai le plaisir, alors que je suis emprisonné depuis le 20 octobre 2009 à la prison de Mornaguia dans la banlieue de Tunis, d’adresser depuis ma prison mes remerciements et ma gratitude à tous ceux qui se sont tenus à mes côtés et m’ont aidé dans cette affaire, qu’ils s’agisse de personnes ou de collectifs, en Tunisie comme à l’étranger.

J’adresse mes remerciements et ma gratitude aux hérauts de la justice, ces avocats de toutes tendances politiques qui se sont portés volontaires pour me défendre et faire triompher ma cause avec une ferveur qui n’était guère une surprise et qui ont monté une commission qui organise des visites quotidiennes à la prison de Mornaguia.

Je les adresse à toutes les composantes de la société civile tunisienne, partis et organisations de toutes sensibilités qui se sont solidarisés de moi et de ma cause.

J’adresse un remerciement chaleureux à toutes les organisations de droits de l’homme, en Tunisie et à l’étranger, à tous les médias, notamment à la vénérable chaîne Al Jazeera qui a suivi mon affaire avec intérêt et à tous les sites électroniques qui se ont relaté l’oppression à laquelle je dois faire face.

Je remercie le Parti Démocratique Progressiste qui a constitué une commission en son sein pour me soutenir, a organisé des réunions de solidarité, a rendu visite à ma famille, et plus particulièrement à Maître Maya Jribi et Maître Néjib Chebbi et à tous les militants qui se sont solidarisés de moi.

J’adresse ma gratitude également à la colonie tunisienne à l’étranger qui a contribué avec efficacité à faire connaître l’injustice à laquelle je suis en butte.

Je remercie L’Union Générale des Étudiants Tunisie qui m’a soutenu et organisé des initiatives dans l’Université pour faire connaître ma cause, me donner raison et exiger ma libération.

A chacun en particulier, je veux dire ma reconnaissance.

Enfin, je remercie tout ceux qui ont prêté main forte à ma famille, matériellement et moralement, l’ont assistée dans cette épreuve qu’elle traverse, et je vous appelle tous à poursuivre vos efforts en vue de ma libération et la fin de cette injustice.

Tunis…Le 11 Novembre 2009, depuis la prison de Mornaguia

Zouhaïer Makhlouf

(Traduction : Luiza Toscane)

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.