Depuis hier les 850 000 usagers tunisiens de Facebook et leurs amis peuvent partager les photos intimes de Hédi JILANI président de l’ UTICA (Union Tunisenne de l’ Industrie du Commerce et de l’ Artisanat) sur le réseau social mondial Facebook.

Les photos n’ ont rien de bien exceptionnel, parce qu’ à Tunis personne n’ ignore le goût de Hédi JILANI pour “les belles mécaniques”, et ses frasques ont souvent alimenté les conversations de la bourgeoisie tunisoise.

On se souvient encore, de la rumeur persistante selon laquelle ce dernier se serait fait fracasser la figure par le mari policier de l’ une de ses maitresses, alors qu’ il l’ attendait dans sa voiture dans le quartier populaire d’ El-Mourouj.

A l’ époque les hypothèses étaient celle d’ une mise en garde adressée par Leïla Trabelsi, irritée par la persistance de la rumeur selon laquelle il serait le successeur de Ben Ali, ou encore celle d’ un coup de pouce de la” présidente” à Mme Kchouk l’ épouse bafouée de l’ incorrigible cavaleur.

Quoiqu’ il en soit, ces photos intimes montrant Hédi JILANI avec cette dénommée Besma GANNAR TRABELSI diffusées sur Facebook et accompagnées des commentaires : ” Attention à la vengeance d’ une femme blessée” ou encore ” Hédi Jilani, le président de Tunisie en 2014″ Prouvent encore une fois qu’ il faut se méfier de certains Trabelsi.

D’ ailleurs, n’ avait t’ on pas remarqué que le faux profil ” Chiheb LOUSSIMI” curieusement présent dans la liste d’ amis de Imed TRABELSI avait publié le message suivant : ” les Jilani, Ben Dhia …et autres traîtres exclus de la grâce !!”

Par ailleurs, l’ autre faux profil “Samiha BERRIRI” lui aussi “amie” de Imed TRABELSI, et curieuse détentrice autorisée par l’intéressé de ses conversations privées avait aussi lourdement chargé le fils de Hédi JILANI, baptisé “crâne d’ oeuf” pour la circonstance, et accusé d’un opportunisme flagrant dans le mariage avec la fille de Hamdi MEDDEB….Alors que tout le monde sait que Hédi JILANI n’ a jamais raisonné en termes d’ alliances pour marier ses enfants !

Plus sérieusement, il semble bien que cette alliance ait dérangé un ou plusieurs membres d’autres clans, qui se sentent en perte de vitesse face à l’ ascension de Hédi JILANI ou encore de Sakhr MATRI.

Alors vengeance de maitresse éconduite ou guerre de succession ouverte au sein des clans de la dictature ?

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.