Rachid Khechana (2eme à gauche), le rédacteur en chef d'"Al Mawqaf " avec la rédaction du journal au siége du PDP. (FETHI BELAID/AFP/Getty Images)

Le rédacteur en chef de l’hebdomadaire “Al Mawkef“, Rachid Khéchana, a accusé vendredi les autorités tunisiennes d’avoir procédé à une “saisie déguisée” du dernier numéro de son journal, organe du parti démocratique progressiste (PDP), une formation de l’opposition légale.

Les autorités ont aussitôt démenti cette accusation qu’elles qualifient de “fausses allégations“.

Selon M. Khéchana, des pressions auraient été exercées sur la société privée de distribution pour qu’elle ne livre aux kiosques que deux exemplaires à chacun.

Dans un communiqué transmis à l’Associated Press, il considère cette “mesure répressive” comme “une atteinte à la liberté de la presse et une sanction contre tout journal qui s’attache à sa ligne indépendante“.

Les autorités soutiennent cependant que ce journal “parait régulièrement et est distribué à travers le pays sans restrictions aucunes, à l’instar de tous les autres organes de presse“. “Tous les partis de l’opposition en Tunisie exercent leurs activités politiques et médiatiques en toute liberté“, affirme une source gouvernementale.

Associated Press

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.