Chers amis,

Nous sommes un petit groupe de citoyens tunisiens
qui partageons avec la majorité écrasante de note peuple tunisien
l’inquiétude sur son présent et son avenir.

Notre appel ne se veut pas un réquisitoire de plus contre le régime, car à ce sujet, la
messe est dite (ou Salâat Ej-jômaa si vous préférez).

Ce que
nous voulons par contre c’est appeler les consciences libres de notre cher Pays et ceux qui peuvent influer sur le cours des choses afin de
créer la dynamique nécessaire d’une action efficace et concertée pour
faire sortir l’opposition de son marasme et profiter des dynamiques
régionales et internationales pour le bien de notre nation et notre
peuple.

Notre appel est lancé en premier lieu aux dirigeants de
toute la société civile tunisienne, aux dirigeants des vrais partis
d’opposition et aux dirigeants de tous les mouvements de lutte pour les
libertés dans notre pays.

Notre appel se veut un appel pour des
actions concrètes, efficaces et pragmatiques afin de vaincre cette
léthargie où tout le monde regarde tout le monde et afin d’éviter un
extrémisme violent qui balayera les efforts de tous ceux qui croient
qu’une liberté peut se recouvrer dignement, sans effusions de sang.

Notre appel : 1. Une Alternative sérieuse pour une étape cruciale

Dans
cette étape cruciale de notre parcours national, la dictature
tunisienne est au bout du souffle, elle accumule les erreurs et elle ne
prévoit aucune alternative (le sujet est tabou ce qui est le propre de
toute dictature).

Pour nous citoyens aspirant à une transition
digne, nous avons besoin d’une alternative sérieuse. D’une seule et
unique alternative sérieuse dans cette étape.

En pratique, nous
vous demandons de vous mettre d’accord sur un programme minimal pour
cette étape, un programme qui amène une alternative citoyenne,
responsable et crédible.

Il reste bien entendu, qu’un accord
minimaliste sur une plateforme d’action n’est crédible que s’il est
unanime, et n’est responsable que s’il définit d’une manière précise
les contours de cette étape et les principes de transition vers un
régime républicain et démocratique, et n’est citoyen que s’il met au
dessus de toutes les considérations, celles qui vont dans le sens de
l’intérêt général.

Notre appel : 2. Un Seul leader

Une
fois le programme commun de transition défini, il est vital
d’identifier Un leader de cette opposition. Nous avons besoin dans
cette étape d’un VISAGE, d’un seul VISAGE qui cristallise et réunit
l’opposition Tunisienne et derrière elle les composantes du peuple
Tunisien éprises de liberté.

Nous aurons de l’avance par rapport à une dictature qui n’a rien de neuf à présenter.

Nous
avons besoin d’un visage qui représente la vraie Tunisie, la Tunisie
consensuelle, la Tunisie du savoir, la Tunisie diplomatique, la Tunisie
arabe et islamique, la Tunisie des principes d’humanisme, de générosité
et de justice.

C’est peut être le point le plus sensible de cet
appel, car pour y arriver, nous sommes conscients que tous les
mouvements doivent faire preuve d’abnégation, d’humilité, d’un vrai
dépassement de soi et en définitive d’une trop grande maturité par
rapport à ce que nous voyons aujourd’hui.

Il est bien entendu
évident, que ce leader sera épaulé par l’ensemble des élites de
l’opposition tunisienne dans un cadre qui reste à définir, et aussi
dans une mission à définir dans le temps.

Ainsi, votre contrat
d’élites de l’opposition Tunisienne sera de définir ce programme et de
désigner un leader ; Notre contrat sera de faire en sorte que la
dictature ne pourra pas toucher un seul ses cheveux sans risque
d’embrasement général.

Notre appel : 3. Une Chaîne de télévision

Il
est inutile de rappeler que nous sommes dans un monde d’images, et que
l’impact d’une image est incomparable par rapport aux autres moyens
d’expression. Surtout dans un pays, ou la majorité ne lit pas ou peu et
où les écrits sont frappés par la plus dure des censures.

Une
chaîne de télévision indépendante émettant à partir d’un pays européen
ne pouvant subir aucune sorte de pression est plus que nécessaire dans
cette étape cruciale.

Le rôle de cette chaîne de télévision est primordial et pourra être résumé dans ce qui suit :

  • Faire connaître au peuple tunisien l’ampleur du gâchis du régime dictature en
    place.
  • Faire connaître au monde la nature mafieuse et hautement insidieuse du régime.
  • Faire connaître au peuple tunisien, les visages de ceux qui se battent pour la
    liberté et la dignité de ce peuple.
  • Aider à l’émergence d’une alternative citoyenne, républicaine et démocratique.
  • Organiser des vrais dossiers débats et faire participer les élites tunisiennes
    inconnues dans tous les sujets qui intéressent la société tunisienne.
  • Etre un forum de liberté où le peuple tunisien pourra s’exprimer.

Cette
chaîne de liberté pourra être conçue au sein d’une commission qui
regroupe toutes les bonnes volontés dans le cadre d’un projet de groupe
pour définir les modalités de son financement et de sa gestion. Nous
pensons que nous disposons des intelligences nécessaires pour lancer
cette chaîne.

Notre appel : 4. Un Cri de ralliement

Ce
n’est point un cri de guerre .. C’est un cri de ralliement dont nous
avons besoin … Un cri assez fort pour faire trembler cette dictature ..
Un cri que la planète entendra.

Nous avons besoin de ce cri pour retrouver notre dignité.

Nous avons besoin de ce cri pour nous réunir et nous rassembler.

Nous avons besoin de ce cri pour faire changer le camp de la peur.

Aujourd’hui,
le régime gouverne avec notre peur … et son Président-Dictateur
Général n’a de cesse de répéter à ses sbires :"frappez les, ils auront
peur !!"

La peur changera de camp le jour ou le peuple aura une
alternative, un leader et son cri de ralliement … Cette dictature se
lézardera et se désintégrera petit à petit car elle n’est supportée que
par une la bande de mafieux et de corrompus. L’histoire récente et
moins récente nous a appris que les cercles asservis par le pouvoir
(publics ou privés) prendront le large au fur et à mesure que la
direction du vent change et au fur et à mesure que la peur change de
camp.

En pratique, ce cri de ralliement prendra la forme d’un ou
plusieurs solgans dont celui de Radhia Nasraoui "Pas de peur après
aujourd’hui", d’une nouvelle chanson de révolte (ne sous-estimez pas
cela), et certaines actions de mobilisation populaires comme la
casserolade géante de l’Argentine, ou le sit-in fantastique en Ukraine
.. Nous sommes persuadés que les idées ne manqueront pas !

=o=o=o=o=o=

Chers
amis et frères, de grâce -Jinakom Bjah rabbi- faites en sorte de faire
sortir l’opposition de son marasme … laissez vos égos de côté, pensez
à la Tunisie, ne pensez pas à vos calculs partisans, l’histoire vous le
rendra .. Permettez nous de lever la tête et de recouvrer notre dignité
de descendants de grandes civilisations, et d’appartenance à une grande
"Oumma".

Ce peuple est courageux -quoique on en pense-, fier et assez consensuel pour éviter les transitions sanglantes.

Nous vous en prions .. bougez .. on n’en peut plus.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.