La Tunisie commence à faire la une dans les Medias suédois depuis novembre 2004, après le voyage de Mr ALF Svensson, soi-disant observateur Suedois aux élections presidentielles.

La deuxième chaîne de télévision suédoise SVT-CANAL 2 ( AKTUELLT) a diffusé dans son journal du 21heures, à deux reprises au mois de mai des reportages de leur correspondant à Bruxelles Mme ERICA BJÄRESTRÖM.

Dans sa diffusion du lundi 9 mai, la SVT-CANAL 2 ( AKTUELLT) a montré un long reportage sous un grand titre ” L’EU donne des centaines de millions de couronnes á la TUNISIE, un Etat policier.”

Ce reportage commence par souligner que la Tunisie a une classe moyenne qui vit bien grâce à la liberté du commerce avec l’EU. Plusieurs immigrés tunisiens rentrent de plus en plus pour investir en Tunisie. Elle montre un exemple d’un tunisien de Suède qui a investi dans une fabrique de montage de sabots suédois.

La Tunisie ; souligne la journaliste, a des privilèges de commence avec l’EU que plusieurs pays africains ne peuvent qu’y rêver.

“Nous sommes convaincus que notre avenir est intimement lié au futur de l’Europe. Nous sommes géographiquement très proche de l’Europe et nous nous rapprochons de plus en plus á l’europé, meme sur le plan culturel, dit le secrétaire d’Etat au ministère des affaires étrangères tunisiennes, Mr Hatem Ben Salem.

En plus la Tunisie est un pays qui est le plus intégré avec l’économie européenne et 80 % de nos échanges commerciaux se font avec l’Europe.

Partout en Tunisie on voit l’existence active de l’EU qui a des bureaux à Tunis avec une cinquantaine d’employés. L’EU a un but déterminé que la Tunisie est un partenaire économique, social et culturel.

Dans ce reportage la journaliste montre les côtes du sahel d’où des milliers brûlent pour l’Italie. Elle souligne que depuis quelque temps les autorités ont arrivés à renforcer le contrôle et ont introduit des lois anti-terroristes qui ont fait que l’immigration clandestine a diminué et ce pour remercier l’EU de son soutient économique et de sa générosité spéciale envers la Tunisie.

La Tunisie est un Etat policier souligne la journaliste dans son reportage, car j’ai été suivie , jour et nuit, pendant tout mon séjour en Tunisie par le service de renseignement, à pied et en voitures. (elle montre dans son reportage qq figures et une voiture de la police de renseignements).

” Nous n’avons pas soulevé les questions de droits de l’homme, ni les lois anti-terroristes avec les autorités tunisiennes répond le chef du bureau de L’EU à Tunis. Il a été très dérangé par les questions de Mme ERICA BJÄRESTRÖM et en particulier lorsqu’elle lui a demandé comment l’EU soutient un Etat policier avec le contribuable suédois.

La militante Sihem Bensedrine a été interviewé dans son bureau du CNLT à Tunis et a souligné que l’EU n’a jusqu’ici jamais soulevé une seule question sur les droits de l’hommes qui font parti intégrale de l’accord Tunisie EU. L’EU, souligne Mme Bensedrine a fait l’oreille sourde et les yeux fermés vis à vis des rapports soulevés par la société civile et les ONG tunisiens.

La journaliste termine son reportage en disant que L’EU a donné 700 millions de couronnes suédoises a un ETAT POLICIER qui est la TUNISIE.

SVT- canal2, AKTUELLT, Lundi 9 mai 2005

TUNISIANYHETER/ correspondent, Stockholm

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.