Je venais d’écouter les 2 entretiens qu’avait accordé Mokhtar Trifi, le
président de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme à Radio Canada
International qui ont été mis en ligne sur le forum
Témoignage >
médiathèque
de
nawaat.org. Ce qui m’a frappé dans les propos de M. Trifi, c’est l’intérêt qu’il donne à la question du financement de la ligue et celle de la censure qui frappe le site ltdh.org.

  1. A la question sur la situation des droits de l’Homme en Tunisie posée par le journaliste de la section arabe de Radio Canada International, monsieur Trifi évoque plusieurs sujets d’actualité dont le sujet du financement [1] de la LTDH et le gel imposé par le gouvernement tunisien sur les fonds (2ème tranche) transférés par l’Union européenne à la LTDH dans le cadre d’un projet adopté au
    cours de l’année 2000 et qui vise le financement de la restructuration de la LTDH et la modernisation de ses moyens d’action.
     
  2. A la question : « la Tunisie est-elle prête à accueillir le sommet mondial
    sur la société de l’information à la lumière de la situation des droits de
    l’homme et de la liberté dans le pays
     », la réponse de Mokhtar Trifi est “Non” et il
    cite plusieurs raisons dont le fait qu’« actuellement pas mal de sites Internet sont
    bloqués dont celui de la LTHD, des ONGs internationales, etc., etc.
     »

La première chose que j’ai faite après l’écoute des 2 entretiens fut de visiter le site censuré de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme. Et que
vois-je ? Tapez, comme moi www.ltdh.org et vous allez voir ce qui suit :

Ma première réaction fut de ne pas croire mes yeux, puis de vérifier si j’avais
bien saisi l’adresse de la LTDH puisque je me suis retrouvé sur une page
du site de Perspectives Tunisiennes avec son slogan et le visage souriant -et tellement adorable- de son
animateur Tahar Ben Hassine.

Et ici, par le présent texte, il n’est pas dans mon intention de dénigrer la LTDH
ni ceux qui la gèrent. Comme tous les Tunisiens, je tiens à la LTDH. Je suis
jaloux pour ses acquis qui ont jalonné son histoire. Cependant, ceci ne m’empêche pas, à la vue de
l’état de ce site, d’exprimer mes incompréhensions et mon désarrois ; réaction, en soi, tout à fait légitime.

En premier lieu, on peut s’interroger sur le rapport de la LTDH à Tahar Ben
Hassine surtout quand le “who is who” nous indique que le nom de
domaine du site de la ligue tunisienne des droits de l’homme est enregistré par
monsieur Tahar Ben Hassine qui, de plus, en est l’Administrateur (voir les détails ci-dessous [2] et
vérifiez cela sur la page suivante http://whois.sc/ltdh.org
).

Imaginez un journaliste qui désire contacter la Ligue et qui tomberait sur cette
page avec le numéro de téléphone, l’adresse et les coordonnées de Taher Ben
Hassine ! Imaginez un scénario plus sérieux : une commission d’enquête ou
d’Audit de l’Union Européenne enquêtant sur le travail de la LTDH subventionnée
entre autres pour moderniser ses moyens d’action !

Que vont-ils dire s’ils apprenaient que le site de la LTDH est hébergé vraisemblablement sur l’ordinateur personnel, voire familial de Taher
Ben Hassine.

En ces temps houleux d’avant le SMSI, où tous les regards sont braqués sur la
Tunisie, son régime et sa société civile, il est plus qu’impératif que le
travail des ONGs tunisiennes les plus en vue, les plus écoutées et les plus
représentatives de la société civile tunisienne soit transparent, crédible et
efficace.

Pourquoi Tahar Ben Hassine est inscrit comme étant l’Administrateur du nom de domaine de
la LTDH ? Pourquoi Mokhtar Trifi se
plaignait-il de la censure qui frappe le site de la ligue alors que l’état du
site est plus que moribond ? Le site ne fonctionne même pas, il est vide et
occupé par la photo de Taher Ben Hassine, le slogan des perspectivistes et des
liens qui dirigent le visiteur vers le site de Perspectives Tunisiennes ?
Pourquoi parler de la censure qui touche un site inactif et mort, celui de la
LTDH, et ne pas évoquer celle qui frappe les sites les plus vivants comme par
exemple celui de TUNISNEWS ?

Où est passé l’argent de la première tranche, laquelle, selon le communiqué de la ligue
datant du 29 avril 2004 « avait été transférée à la Ligue en avril 2002
sans aucune réserve ni complication.
 » [3] ? A quoi ces centaines de milliers
d’euros [4] ont-ils servi, hormis au paiement du loyer des divers locaux de la ligue, aux « voyages de mission » de monsieur Mokhtar Trifi et ses lieutenants, aux soirées dansantes et bien arrosées ?

A présent, parlons un peu de la politique de communication de la ligue et de ses moyens
d’action, visés par les subventions européennes.

Qu’en est-il du service de presse de la LTDH ? où sont les photos des réunions
et les rapports des missions à l’étranger ? Pourquoi il n’y a aucun
enregistrement audio ou vidéo des réunions tenues dans le pays et à l’étranger ?
Existe-t-il des archives numériques des communiqués, actions et rapports de cette Ligue qui est je le rapelle la plus
ancienne du Monde Arabe et d’Afrique ?

Je tiens à préciser encore une fois que ces interrogations et ces remarques relèvent d’une réaction tout à fait légitime de la part d’un Tunisien qui considère que la LTDH est aussi et surtout la sienne. Aussi, mes propos seraient le fait de toute personne attachée à la crédibilité de la Ligue, à toute
personne qui observe de simples tunisiens pourtant dépourvus de tout moyen réussir là où des ONGs tunisiennes subventionnées produisent de graves manquements en termes de stratégie de communication !

Les seuls
témoignages audio et/ou vidéos qui nous sont offerts actuellement, le sont grâce
au travail efficace de nawaat.org. A ma connaissance et au moment où j’écris ces lignes, le seul texte traitant de la
dernière réunion qui a eu lieu à Montréal en présence de Mokhtar Trifi et
Souhayr Belhassen est celui d’un anonyme, Mkarriz [5], paru sur TUNeZINE et sur nawaat.org. Le seul
texte abordant le sujet du financement de la LTDH est aussi fait par un anonyme,
Hasni [6] de Réveiltunisien ! Les seules photos qui ont été prises lors de la répression de la manifestation tenue à Tunis contre l’invitation de Sharon en
Tunisie ont été prises puis diffusées par des individus quasi anonymes dont feu Zouhaier Yahyaoui !

Comment s’étonner dans ces conditions que la nouvelle génération de militants indépendants ne fasse plus confiance au travail des ONGs tunisiennes les plus en
vue comme la LTDH et le CNLT dont le site est hébergé sur un
Blog gratuit et
dont l’archive est enterrée dans un site lui aussi gratuit, celui de
geocities.com  !

Continuez donc à voyager, à accorder des entretiens aux médias étrangers et à
refuser de débattre avec vos jeunes concitoyens. Continuez à implorer les
subventions de l’EU et de Mary Robinson. Continuez à vous intéresser aux Jeunes
Internautes de Zarzis à l’occasion du SMSI et à les oublier lorsque leur cause
ne sera plus rentable – la majorité des membres du Comité de soutien des
Jeunes Internautes de Zarzis n’a pas signé la
pétition pour leur
libération, ni Mokhtar Trifi, ni Sihem Ben Sedrine, ni Fathi Chamkhi, ni Khadija
Cherif, ni Souhayr Belhassen, ni Naziha Rejiba, ni Sana Ben Achour, ni Mustapha Ben Jaafar,
ni..etc. Seuls Khémaïs Chammari, Ali Ben salem, Adel Arfaoui l’ont signée !!

Continuez votre travail de défense des droits de l’Homme à votre façon ; de notre part on continuera à vous suivre comme des paparazzi, à
guetter vos écarts de conduite, à vous demander des comptes et à oeuvrer à instaurer une éthique de l’action politique. Le tout pour
défendre les acquis de la Tunisie dont ceux de la LTDH.



[1] مختار الطريفي : هناك هجوم إعلامي على نشطاء حقوق الإنسان ، الرابطة التونسية
لحقوق الإنسان رغم أنها منظمة معترف بها و هي موجودة منذ 28 سنة إحتفلنا بعيد ميلاد
الرابطة يوم السبت الماضي 7 ماي ، رغم هذا فإن حركتها مقيدة ، لنا تمويل حصلنا عليه
بشكل شفاف جدا من الإتحاد الأوروبي تم تجميده ، لنا تمويل حصلنا عليه من مؤسسة
ترأسها السيدة ماري روبنسن التي كانت المفوضة السامية لحقوق الإنسان في الأمم
المتحدة، أيضا هذا التمويل تم تجميده. 
حديث مع رئيس
الرابطة التونسية لحقوق الإنسان الأستاذ مختار طريفي

[2]
Domain Name :LTDH.ORG

Registrant Email :tbh@dat.fr
Admin ID:10687134209310
Admin Name :Tahar BEN HASSINE

Created On:26-Mar-2001 18:25:46 UTC
Expiration Date:26-Mar-2006 18:25:46 UTC
Sponsoring Registrar :Melbourne IT, Ltd. dba Internet Names Worldwide (R52-LROR)
Registrant ID:10687134205650
Registrant Name :ltdh
Registrant Organization :
Registrant Street1:4, rue Fortin
Registrant City :Dourdan
Registrant State/Province :PARIS
Registrant Postal Code:91410
Registrant Country :FR
Admin Organization :
Admin City :Dourdan
Admin State/Province :PARIS
Admin Postal Code:91410
Admin Country :FR
Admin Phone :+33.33164551071

Name Server :NS8.SAN.YAHOO.COM
Name Server :NS9.SAN.YAHOO.COM
 

[3] Les autorités tunisiennes persistent dans leur volonté d’étouffer
la LTDH et de mettre fin à ses activités. Appel de la LTDH,
tunisinews.net du 10 mai
2004.

[4]
Accord de l’UE sur le projet de la LTDH sur l’accès à la justice.
Kalima nº 31 :

"L’Union européenne vient d’accorder à la LTDH 724.000 euros pour son projet
d’accès à la justice. Il reste à savoir si les autorités tunisiennes vont
autoriser le transfert de cette subvention au compte de la Ligue ou le bloquer
comme elle a bloqué la 2e tranche de la subvention pour la restructuration.
Notons par ailleurs que l’UE a accordé 22 millions d’euros à l’Etat tunisien
pour le projet modernisation de la justice dans le cadre du programme MEDA
."

[5]
Montréal : Quand le tragi-comique du régime tunisien dépasse les frontières. Par
Mkarriz, tunezine.com

[6]
Qui veut la peau de la LTDH ? par hasni,

reveiltunisien.org

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.