Mohamed Abbou est un grand défenseur de la Liberté, en le défendant vous défendez la Liberté !

Comme prévu, le procès Abbou se déroulera en présence d’un nombre impressionnant d’avocats organisés dans le cadre du « Comité de Défense de Mohamed Abbou » et sous le patronage du bâtonnier Abdessattar ben Moussa. Un avocat du Comité se chargera de l’organisation des plaidoyers.
Les avocats attendent de pied ferme un procès qu’ils tenteront de transformer, avec leur collègue kidnappé et arrêté depuis le premier mars dernier, en un procès de toutes les irrégularités qui ont jalonné cette affaire depuis son début.

Le Comité International pour la Libération de Mohamed Abbou, et à la suite des contacts avec les représentants diplomatiques et consulaires en Tunisie, vient d’avoir la confirmation de la présence d’un observateur américain délégué par son ambassade (Ashley Bagwell) et suisse (Mr Schneberger conseiller de l’ambassadeur). Le Canada doit également dépêcher un observateur. La Délégation de la Commission Européenne en Tunisie, l’Espagne, la Belgique, la France, l’Allemagne pourraient aussi emboîter le pas de leurs collègues.
Le Comité a retenu l’importance que revêt ce procès pour les chancelleries occidentales en Tunisie qui suivent de près l’évolution du dossier. Informés depuis le début de l’arrestation troublante de Maître Abbou, ils ont accueilli avec intérêt les demandes du Comité : « œuvrer pour la libération de Mohamed Abbou et dépêcher des observateurs au procès ».

Contactés par certaines ambassades, le Comité International a assuré les diplomates étrangers de la présence de traducteurs dans la salle d’audience. Il est vrai que le Comité de défense de Mohamed Abbou a pris soin de constituer des comités de traduction et d’information pour les besoins du procès.

Par ailleurs, Mohamed Goumani, membre du Comité directeur de la Ligue Tunisienne de Défense des Droits de l’Homme et Maître Samir Ben Amor, membre de l’AISPP représenteront le Comité international pour la Libération de Mohamed Abbou au procès de ce jeudi. Par ailleurs, un représentant du Comité s’est entretenu ce matin à Paris avec Maître Daniel Voguet du Barreau de Paris et avocat à la Cour. Il lui a remis un dossier complet sur l’affaire Abbou.

Il faut noter que Maître Voguet est mandaté pour défendre Maître Abbou au procès par la Commission Arabe des droits de l’Homme, très engagée dans la défense et le soutien de Mohamed Abbou, et qui par ailleurs avait signé l’appel international pour sa libération.

Paris, le 26 avril 2005,
Imad Daïmi, vincent Geisser, Chokri Hamrouni
Comité international pour la Libération de Mohamed Abbou

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.