Deux Partis politiques et des personnalités indépendantes tunisiennes appellent les Tunisiens au boycott des élections législatives et présidentielles du 24 octobre.

Le ‘’Congrès pour la République’’ et le mouvement ‘’ Ennahda’’, tous deux partis politiques interdits, ont publié ce jour un communiqué avec par des personnalités de gauche et des indépendants, un appel au peuple tunisien pour boycotter les élections législatives et présidentielles de dimanche prochain et de ne pas en reconnaître les résultats connus d’avance. Ci- joint l’appel signé entre autres par Moncef marzouki ; Rached Ghanouchi, Sadri Khiari, le juge Mokhtar Yahyaoui et le penseur Mohamed Talbi.

Appel au peuple Tunisien pour boycotter les ‘’ élections’’ de l’indignité et de la falsification

La dictature s’apprête le 24 octobre à organiser une mascarade électorale confisquant une nouvelle fois la souveraineté du peuple et insultant la dignité du citoyen, et ce dans le cadre de la falsification habituelle des concepts, des valeurs, des procédures et des institutions de la démocratie.Les signataires de cet appel, à titre personnel ou au nom de leur parti rappellent que :

  • Ces pseudo élections n’ont d’autre objectif que d’instaurer une présidence à vie masquée, auto légitimée par le ‘’ référendum’’ de 2002 qui a constitué un putsch constitutionnel dénoncé par toute la société civile et boycotté par le peuple, avec absence de tout recours à une justice indépendante.
  • Qu’elles sont organisés par des instances qui considèrent le citoyen comme une source de danger, non une source de légitimation, et qui n’ont cessé de l’intimider et de l’humilier .Elles se déroulent par ailleurs dans un climat de rupture totale du dialogue entre la société civile et un pouvoir qui a toujours refusé l’amnistie générale, préalable à tout assainissement du climat politique.
  • Que les résultats de ces pseudo- élections , connus d’avance, entérineront et justifieront la poursuite d’une politique économique caractérisée par un niveau de corruption inconnu de toute l’histoire de la Tunisie, l’aggravation de l’endettement de l’Etat et des citoyens, l’explosion du chômage, surtout des diplômés, la flambée des prix, l’aggravation de de la crise du système bancaire, le licenciement massif d’ouvriers à qui tous droits syndicaux ont été confisqués .
  • Que la pérennisation de la dictature, sous couvert de cette parodie de légitimation populaire, signifie la poursuite de la confiscation des libertés, la déliquescence des systèmes éducatif, sanitaire, judiciaire, sécuritaire , culturel , dont les graves dysfonctionnements relèvent tous de leur gestion autoritaire .
  • Que les relations avec l’Etat d’Israël iront en se renforçant , le régime qui ne représente plus la volonté des Tunisiens ni sur le plan extérieur ni sur le plan intérieur , cherchant de plus en plus un appui à l’extérieur qu’il est incapable d’avoir dans le pays .

Par conséquent, les signataires appellent les Tunisiens à boycotter ces pseudo élections. Ils leur demandent de résister aux pressions qu’exercera sur eux le pouvoir pour les faire participer à une opération qui essaye de jeter un voile de légalité et de légitimité sur un régime qui en est dépourvu et qui hypothèque leur présent et l’avenir de leurs enfants.

Ils appellent aussi les forces vives à ne pas reconnaître la légitimité des résultats de là mascarade du 24 octobre, à unir leurs efforts pour mettre fin à la dictature en usant de tous les moyens pacifiques dont la préparation de la Conférence Nationale Démocratique appelée à préparer l’alternance et à bâtir un nouveau système politique restituant au peuple sa souveraineté, au citoyen ses droits et redonnant aux élections leur fonctions et leur dignité.

les Signataires : Moncef Marzouki- Rached Ghannouchi- Sadri Khiari- Mohamed Talbi- Nagib Hosni-Abdelraouf Ayadi-Mokhtar Yahyaoui-Fathi Chamkhi- Abdallah Zouari- Abdelwahab Matar- Ali Ben Salem- Kamel Labidi- Moncef Ben Salem- Olfa Lamloum- Mohamed Nouri- Ahmed Smii- Fethi Jerbi- Zouheir Yahyaoui-Samir Ben Omar- Khaled Ben M’barek- Chokri Hamrouni- Mohamed Ali bedoui – Rafik Ben Abdesalam- Mohamed Ben Salem-Raschid Najjar-Ayech Hammami- Abdelaziz Ben Hammadi.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.