Les arabes vivaient et vivent dans un lieu géographique et un milieu civilisationnel dont les forces majeures ont voulu tout le temps les dominer. Et depuis un siècle ou plus, les ressources économiques ont favorisé cette insistance et ce souhait de vouloir les dominer quelque soient les prix à payer, y compris leur extermination s’il le faut.

Les arabes se sont comportés avec leurs destins avec un niveau naïf et plus bas que leurs vrais moyens. Et le résultat, avec ce qu’ils ont fait et ce qu’ils sont entrain de faire, ils sont arrivés à adopter des politiques presque suicidaires sans avoir besoin.

Et ,si à travers notre histoire on s’est assoupi sur le débarquement des autres, plusieurs fois, chez nous, prêts pour nous tuer … on n’a fait que fuir la réalité et …la géographie.

Et, si on s’est assoupi sur notre sort, le fait de toucher, plusieurs fois, ce bord suicidaire … on n’a fait que fuir notre responsabilité et … notre histoire.

Parfois certains accusent de phobie de complot, toute tentative d’alerter les gens sur le rôle joué par cet acteur extérieur dans la crise arabe,. C’est une inculpation qu’on peut la comprendre, et qu’on peut la rejeter parfois sur le zèle, la jalousie, et la priorité de l’intérêt individuel par rapport aux intérêts des autres…

Mais les réalités historiques vécus, c’est impossible de les nier. Et on peut laisser de coté cette description ‘complotiste’ du diagnostic de ce rôle de l’extérieur, et nommant le, pour ne pas fâcher certains, comme étant un conflit d’intérêt et de volonté…un conflit de puissances à réclamations, qui adoptent l’invasion, l’occupation, comme outils vers l’hégémonie. Ça a commencé avec les troupes militaires d’Alexandre le Grand , Genkis Khan, Napoléon Bonaparte, Les sionistes…jusqu’aux troupes de G.Bush !

Dans le siècle actuel et avant l’arrivé de Bush à la région, le tapis a été dressé par d’autres acteurs pour favoriser tous les chemins de réussites. Depuis, ce qu’on appelle, l’ère de la libérations ou de l’indépendance, c’est-à-dire depuis les années 40, notre terre a été affronter à des coups multiples de part et d’autres, comme s’il s’agissait de quelqu’un(s) qui préparait le chemin propre pour des autres… Mais le plus grand défit qui a représenté un vrai danger pour ces puissances, c’était le projet arabe de Gamel Abdel Nasser après la révolution de Juillet 1952. C’était un projet ambitieux promettant de mettre la nation arabe sur les portes d’une époque nouvelle et moderne de l’après 2ème guerre mondiale, quand les puissances gagnantes s’apprêtaient à conquérir le monde. Le projet arabe était indispensable et nécessaire pour la sécurité de la Nation devant des menaces demeurant qui l’entouraient. Mais ce projet a été le cible de trois attaques avec homicide volontaire et préméditation : A Canal Suez 1956, Damas 1961, et avec une grande réussite en 1967. Et c’était la plaie la plus profonde et la plus douloureuse ! Puis c’était une chaîne de frappe et des crises successives : Amman 1970, Irak-Iran 1980, Liban 1982, Libye 1986, Koweït 1990, Irak 1991, Algérie 1991..

Disant, pour ne pas fâcher encore, que ce n’était pas les conséquences d’un complot au vrai sens du terme, mais personne ne peut nier le fait que c’étaient des intérêts et des volontés et des puissances et des ingérences directes avec force ! Aussi, il faut admettre que ce n’étaient pas des coïncidences, car la raison nous apprenne que quand les incidents et les phénomènes se répètent, il s’agit de plus qu’une coïncidence !!!

Certainement, il est difficile de rendre ce qui s’est passé et ce qui se passent, de règlements de comptes dans la nation arabe, au hasard tout seul, alors que les pays, de l’Egypt à la Syrie, de l’Irak à l’Algérie, du Soudan au Liban, de la Libye au Yémen, de la Tunisie au Jordanie, Du Golfe à la Palestine, sont absents ! Certains sont affaiblis, apeurés, d’autres battus et frappés, d’autres assiégés sous l’embargo, et d’autres ouverts à toutes les formes de menaces ; de chantage et de carottage. Et si certains insistent à rendre tout ça au Hasard, il est plus judicieux de dire que la logique du Hasard a été crée sur mesure en correspondance avec les mensurations des Arabes, malgré la différence des circonstances des époques et des hommes. Dire cela Et est un arbitraire à l’encontre de toute Logique si logique il y a !

Mais ce ne sont pas seulement les ennemis, leurs intérêts et leurs complots qui ont tué ce rêve Arabe, et ce n’est surtout pas à cause de la défaite de 67, mais ce qui s’est passé c’est que le peuple de cette nation et une fois qu’il a pu acquérir tout le bagage et toute l’énergie qu’il lui faut, a décidé de s’arrêter d’un coup et de démissionner complètement ! A un certain époque, la nation sentait malgré ses blessures que l’avenir netterra dans les coeurs de ces gens. Et du cœur à l’esprit, et de l’esprit à la volonté. Et à partir de là, la volonté de la vie peut faire face aux agonies de l’assassinat, et pourra dépasser les bords du suicide.

C’est nous et eux, qui n’avons pas su surmonter ces défis, et à cause de notre échec, nous le peuple, nous n’avons pas su faire face aux circonstances, qui nous ont imposé cette réalité d’admission.

Donc, ‘Le réalisme Sioniste’ qui prend place, décidaient alors nos dirigeants arabes !

Et depuis ce réalisme, leurs politiques s’impliquent dans des concessions infinies. Et depuis la guerre de 73 c’est la dégringolade !! Et Depuis ce temps, la politique se passe dans les coulisses et dans le sombre tendancieux. Ces dirigeants n’ont pas eu le courage d’affronter le peuple arabe avec cette politique de réalisme. De sur les tribunes, c’était les belle paroles, la solidarité arabe, l’union arabe, la cause arabe, l’avenir arabe commun…et dans les coulisses les coups de couteaux dans le dos du peuple. La politique arabe est devenue comme des pratiques de certains sectes secrètes ou des groupes clandestins, tout se passe sous terre et dans le secret total. Et on connaît tous, que le plus dangereux pour toute entité politique est d’exercer ses activités sous terre. Parce que le secret et la clandestinité baissent beaucoup le niveau des réclamations et des objectifs.

On est passé des politiques qui se déroulent dans des salles lumineuses aux souterrains des Moukhabarats, arabo-arabe, arabo-internationaux. Et les droits et les réclamations se sont transformés en des chuchotements et des transactions douteuses en valeurs et en objectifs.

Suite à ces concessions, la politique arabe est devenu un détenu d’elle-même à l’intérieur et un otage par rapport à l’extérieur !

C’était l’occasion ou jamais, dans ces conditions et un atmosphère pareils, pou les groupes opportunistes et les élites de l’administration politique locales et régionales de se rejoigner aux forces extérieurs. Et créer entre eux une relation solide d’intérêts communs, tout en étant vigilant par rapport à ceux (le peuple) qui peuvent se réveiller un jour !

Cette alliance entre les intérêts politico-économiques, locaux et internationaux, ne pourra s’en passer des outils du pouvoir pour appliquer ses stratégies. Et ainsi, elle se les approprié carrément pour se protéger dans le long terme et garantir les acquis. Et qu’est ce que ça était aussi facile d’avoir dans la poche, un pouvoir qui n’a aucune légitimité !

Ainsi donc, les transactions se sont multipliées dans les coulisses de la nation arabe, sous le regard d’un pouvoir centrale Handicapé, sans qu’il puisse en contester aucune. A titre d’exemple, le monde arabe à cet époque de ‘Paix’ est devenu plus armé que l’époque de la guerre. Et durant les 20 ans du fameux ‘paix’ les dépenses militaires se sont augmenté de 400 fois !!!!

Ce qui s’est passé à défigurer le rêve arabe, et nous présente notre nation arabe plutôt sous forme d’un *bleep*tail de républiques de Bananes (Amérique Centrale), de Sultanas de Pétrole (Golfe), et des Empires à la Bokassa, Mobutu, et Idid amine (Afrique) !

our décrire ce constat, je trouve très important de vous faire partager l’expression du poète palestinien Mahmoud Darwich quand il a dit : ‘Le Suicide du Significatif dans le monde Arabe’ انتحار المعنى” في العالم العربي

-  15 ans de ce qui s’appelle ‘Guerre Civile au Liban : en fait c’était pas uniquement une guerre civile, mais aussi une guerre arabo-arabe et arabo-international qui s’est déroulé sur la terre du Liban, et qui encaissé comme taxes des vies et des richesses Arabes ! (200 Milliards $)

-  Une guerre ‘Sainte’ en Afghanistan, qui se déroule jusqu’à l’instant. Ce n’était pas vraiment une guerre pour l’Islam, parce que la CIA n’est pas concerné et n’a pas ce devoir du Jihad. C’était une guerre américaine, avec des mains arabes et un financement arabe (100 Milliards de $). Le but était de contrecarrer l’URSS et mettre un couteau dans son dos. Et le seul ‘gain’, si on peut dire comme ça, c’était les milliers de jeunes arabes qui sont été envoyé en tant que musulmans combattants puis une fois revenus, se sont trouvés devant des ‘terroristes’ les tribunaux militaires nationaux !!

-  1ere guerre du golfe, Irak-Iran : 8 ans !!!. De part et d’autres, les arabes et les américains se sont partagés les rôles pour faire monter les irakiens contre les iraniens en jouant sur une corde de haines entre persans et arabes. Toutes les usines du monde entier de l’armement ont eu la belle époque de vente pour les deux faux ennemis. On a avancé toute les informations satellitaires et tout les plans possibles pour que la guerre dure, et les caisses se remplissent, et les plus important c’est que aucun des deux ne sois vainqueur. Le tarif : 150 Milliards $

-  L’Invasion du Koweït, au nom d’une unité géographique irakienne. L’erreur la plus grave qu’a commis le régime irakien dans toute son histoire, et qui a ouvert la région aux arsenaux militaires étranges permanents. C’était vraiment l’instant du suicide dont parlait Mahmoud Darwich, surtout qu’une solution arabe aurait pu corriger la situation. Mais la volonté étrangère a calculé et programmé cet instant depuis longtemps, et n’a pas laissé la chance à une solution arabe. Et C’était le Chaos !

Cette Invasion a été succédé par guerre dite de libération du Koweït. Mais ce n’était pas le seul et unique objectif, car avant ça et essentiellement c’était une guerre pour détruire l’Irak et tout ce qu’il a acquis pendant sa guerre contre L’Iran. Et tout d’abord, la destruction de L’Irak, était une demande Sioniste au premier niveau. Facture : 250 Milliards $

Après c’était le coup de départ d’une alliance sur terre, cette fois ci, entre une franche Arabe et l’entité Sioniste pour détruire l’Irak et programmer un traité et un cadre juridique de cette alliance sous sa plus importante forme : ‘La Paix Economique’ !

Et c’était Oslo en 1994 !!! Et C’était la catastrophe !

….A suivre !

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.