Réaction à l’égard de l’intervention de Mizanoun (Lire ici) et de Tunisian (lire ici) sur le forum Taht Essour de nawaat.

I. – D’abord ma réaction à l’égard du post de Mizanoun, laquelle réaction a été empreinte de colère et d’un grand sentiment d’injustice.

Je suis parmi ceux qui affirment qu’il y a beaucoup de choses qui sont loin d’être parfaites sur Nawaat tant il reste des aspects à rectifier et à améliorer. Et mon constat est d’autant plus objectif que depuis le départ de l’aventure de Nawaat, j’ai été proche de l’équipe pour avoir collaborer étroitement avec elle, comme je l’ai toujours fait avec ceux qui agissent.

Et de par cette collaboration, je ne compte plus les fois ou j’ai eu Sami, Centrist, Admin et les autres pour discuter et échanger des points de vue. Et ce qui m’a retenu auprès d’eux et qui a fait que ma collaboration est allée en croissant, c’est que personne parmi les administrateurs ne m’a jamais donné le sentiment d’imposer quoi que ce soit aux autres et que Nawaat n’est rien d’autre que le produit d’un travail collaboratif de tout un groupe. Une sorte de coopérative de la résistance. Une coopérative où chacun a un droit à la parole et surtout le devoir d’écouter l’avis contraire -sans nécessairement suivre cet avis, ni renoncer à ses convictions… mais savoir et devoir écouter l’autre.

De nombreuses fois je n’ai pas été d’accord, de nombreuses fois j’ai pu convaincre, de nombreuses fois j’ai été convaincu par une appréciation différente de la mienne et sur de nombreux autres aspects, les avis ont pu demeurer divergents et c’est tant mieux pour le pluralisme des opinions. Et ces divergences en tout cas, n’ont jamais bloqué le fonctionnement du site.

D’autres part, et à propos des imperfections et de ce qui peut être littéralement considéré comme des égarements suite à des erreurs d’appréciation… et bien OUI, il y en a eu, il y en a et il y en aura encore. Les imperfections et les erreurs sont le propre de l’action, de l’entreprise et du travail. Et si quelqu’un connaît un être humain, hormis ZABA, qui agit sans faillir ni s’éloigner de la perfection, j’aimerai bien connaître sons nom.

Je considère qu’il est presque normal que l’on ne retienne pas les sacrifices des uns et des autres, le temps considérable pris sur leurs familles, leurs loisirs, leurs lectures, leurs productions écrites, leurs travails (pour régler leurs factures à la fin du mois) et tous les embêtements que procurent l’administration d’un site comme Nawaat.

De même, je ne suis presque pas choqué que d’aucuns, par ignorance légitime, puissent croire qu’il suffit d’appuyer sur un bouton pour mettre en marche un site Web comme Nawaat, et je suis encore moins choqué que l’on puisse croire que, si le site de Nawaat se retrouve hors service suite à une attaque, il suffit alors d’appuyer sur un autre bouton pour le démarrer sur une autre adresse comme Maghrebdaily.com. Bref, que l’on mésestime la montagne de sacrifice et le titanesque effort des personnes impliquées pour que la fenêtre de Nawaat demeure ouverte, ne me semble pas choquant en soi. Et bien plus encore, car je ne suis pas non plus choqué, que la finalité de cette fenêtre ouverte soit, elle aussi, parfois ignorée, en l’occurrence offrir une tribune à tous, quelles que soient les sensibilités, de s’exprimer sans craindre d’être censuré. En somme, et comme cela ressort du message de Mezaanoun, je ne suis pas choqué que certains (à l’instart de Mizaanoun) imputent à grand tort la responsabilité morale et intellectuelle de tout ce qui est posté sur les forums à l’équipe de Nawaat. Alors que les tribunes de Nawaat ne peuvent être que le reflet, non de ses administrateurs, mais de ceux qui y contribuent, en somme le reflet également de Mizaanoun quand il y publie ses écrits.

En revanche, ce que je trouve choquant et insupportable (et cela pour ne pas utiliser un autre qualificatif) c’est que lorsque l’on croit voir une erreur, un égarement ou n’importe quelle imperfection, l’on puisse se permettre de sauter au coup de ceux qui sont sur la ligne de front du site, en l’occurrence Sami, Centrist & co, et cela armé de phrases et d’accusations assassines. Et à supposer qu’il y a eu effectivement un égarement, n’est-il pas plus sage d’exprimer son incompréhension et son mécontentement par des propos responsables qui fassent rectifier le tir, plutôt que de sombrer dans les anathèmes blessants ?

Par ailleurs, (et pour Mizaanoun) j’ai cru comprendre que l’objet principal de ta réaction, le moins que l’on puisse dire d’une grande brutalité, fut Nawaat Canal Info (NCI).

D’une part, si une quelconque responsabilité morale puisse être imputée, du fait de NCI, à quelqu’un, c’est bien à moi -tel que le copyright l’indique en bas de la page- et à personne d’autre. Dans Nawaat Canal Info, il y a certes le nom de « Nawaat ». Mais ceci s’explique par le fait que Nawaat a adopté le projet (car il s’agit bien d’un projet ambitieux, cf. les explications en bas pour Tunisian), mais en laissant l’entière responsabilité à son concepteur. Et en adoptant le projet, les membres de l’équipe de Nawaat ont, il est vrai, émis beaucoup de remarques et de suggestions. J’en ai tenu compte pour beaucoup et parfois n’ayant pas été convaincu, j’ai fais les choses à ma guise. De même, je dois avouer qu’au départ, j’avais prévu une manière totalement différente d’exploiter l’idée de NCI

Centrist et Sami ont durant des semaines chercher à me convaincre de modifier la direction que j’avais prévue. Et c’est uniquement vers la fin qu’ils y sont parvenus. Ils y sont parvenus, parce qu’ils avaient raison et c’est moi qui avais tort. J’avais, en effet refusé de suivre leurs propositions pour éviter de nombreuses complications techniques issues de leurs suggestions. Outre leurs avis, aussi bien Admin, Sami, Centrist, Syphax et mistral mais également ceux à qui Sami a communiqué un des outils de NCI, (à l’instar de OuildBled) ont également fait un énorme travail de Beta test. Et c’est donc tout naturellement, par la participation de l’équipe, que l’adjonction du nom de « Nawaat » s’est imposée à « Nawaat Canal Info ».

A présent Mizaanoun, que tu trouves des choses totalement incongrues sur NCI, c’est tout à fait légitime et rien ne devais t’empêcher, à l’appuie de mon pseudo en bas de NCI, de me contacter pour me faire part de ta « surprise ». Et cet avec plaisir et disponibilité que je t’aurais répondu, voire pris en considération tes suggestions. Hélas… ça n’a pas été le cas et je trouve cela très dommage.

Maintenant, y a-t-il eu une erreur par le fait d’avoir mis NCI en tant que page d’accueil de Nawaat ? Peut-être, probablement.

Mais bon sang était-ce une raison manifeste pour incendier la maison !?

Je rappelle tout de même, que la personne qui a fait cela, était littéralement sommée dans une situation d’urgence et de quasi panique (une attaque sans précédent ayant mis à genoux le site de Nawaat) de mettre quelque chose sur la page de garde. De même, et sans rentrer dans des détails techniques, de nombreuses considérations faisaient qu’il fallait absolument mettre quelque chose sur cette page d’accueil. La personne qui a pris en charge cette tache a-t-elle bien fait ? Oui sans l’ombre d’un doute, car elle a meublé le vide. La manière avec laquelle ce vide fut comblé était-elle la plus judicieuse ? Manifestement non, tel que l’a pertinemment souligné Tunisian et à qui les faits ont donné raison. Maintenant que dans la situation de crise qu’a vécue Nawaat tout ne se soit pas déroulé d’une manière parfaite est-ce une raison pour lyncher la personne qui a agit en situation d’urgence -et qui a eu le mérite d’agir ? Et n’est-ce pas lors des situations de crise que la solidarité et les encouragements doivent se manifester, plutôt que les coups de gourdin (et de quel calibre !!!) ?

Inutile d’en dire plus s’agissant de ma réaction vis-à-vis de Mizaanoun, hormis évidemment le fait de joindre ma voix à celle de toute l’équipe de Nawaat pour remercier de tout mon cœur tous ceux qui ont manifesté leur solidarité si chaleureuse lors de ce moment difficile -le premier du genre et probablement pas le dernier- qu’a vécu Nawaat. Et Dieu sait s’ils ont été nombreux. A tous ces gens je dis merci, c’était non seulement très touchant mais de plus vos encouragements nous aident à surmonter les tas de problèmes qui demeurent. Car l’attaque du site de Nawaat a également endommagé d’une manière irréversible des pans entiers du site et il reste tant de travail à faire pour normaliser la situation. Et à cette occasion je rappelle comme cela a été déjà indiqué par l’équipe de Nawaat, que l’actuelle version du site qui a réouvert est une version provisoire non viable. Nous travaillons sur une nouvelle version du site plus fiable et plus à l’abri des attaques. Nous allons encore vivre des moments difficiles et surtout des réveils matinaux pénibles après l’accumulation de tant de nuits si courtes en sommeil. Mais bon… on n’abandonne pas le navire en difficulté. Face à la difficulté on y met toute sa rage.

II.- Pour Tunisian merci pour tes remarques et commentaires à propos d’NCI et je me dois à cette occasion de te fournir, comme à d’autres, ces quelques précisions.

La forme de ce que tu peux voir en allant sur les pages de NCI n’est qu’une petite partie. Et cette partie visible d’un projet plus conséquent ne reflète en rien, du moins pas encore, le concept à l’origine de NCI.

Le projet d’une « rubrique » de news qui vaille la peine d’être créée, nous y planchons dessus depuis près d’un an.

D’abord s’agissant du concept, NCI sera tout, sauf des pages de liens confectionnées au hasard avec un éditeur html et qui pointent vers des pages Web.

NCI est parti des deux constats suivants.

  • Tous les jours nous sommes submergés par des milliers d’informations et de gros titres relatant le monde. Il est matériellement impossible pour chacun d’entre nous de tout parcourir pour être informé au mieux. Nous subissons tous une sélection de l’information à relayer ; sélection que nous imposent les conférences de rédaction des plus gros relais d’information. Radio, TV, gros sites Web etc. Le jour même où le monde fut inondé tant au travers des JT, des radios que des journaux imprimés par l’histoire de la mise à nu du sein de mlle Jackson (sœur de Michael), cela a été fait – parce que le temps et l’espace consentis à ces médias étant limité- au détriment d’autres informations tellement plus importantes, mais que d’autres jugent non suffisamment pertinentes pour « […] rendre les cerveaux [des consommateurs] disponibles afin de vendre du Coca Cola » (LeLay, P.-D.G de TF1).
  • Second constat, depuis un peu plus de 4 ans, une nouvelle technologie web a vu le jour, et pour laquelle à l’époque j’ai été très enthousiaste (1), car pouvant ouvrir la voie à des services Web très intéressants. Et depuis à peu près un an, la diffusion de cette technologie semble avoir franchie la « masse critique » qui la fait passer du « gadget technologique » vers un outils au service de la diffusion de l’information.

Et sans ennuyer le monde de détails techniques, il s’agit de la possibilité pour les serveurs Web de créer un canal de diffusion de l’information dans un format qui lui est bien spécifique (XML). Un format brut sans aucune mise en forme. (clique sur ce lien du site World-Crisis http://www.world-crisis.com/index.xml tu verras Tunisian à quoi ça ressemble le format brut xml)

NCI intervient dans la captation, selon ses centres d’intérêts, de cette information diffusée par les différents serveurs pour la rediffuser à son tour. En d’autre terme, ce n’est pas NCI qui va chercher l’information sur les pages Web (html), les copie puis le rediffuse sur ces pages, c’est l’information qui vient à Nawaat Canal info (ceci sous réserve du cas du journal « La presse » qui est particulier, j’y reviendrai)

Première observation : En l’état actuel de ce qui existe, et ce, au regard des centres d’intérêt des tunisiens, les possibilités sont d’une pauvreté affligeante. Pour les sites tunisiens, nous n’avons eu aucun choix à faire pour choisir ni pour exclure. Nous avons pris ce qui existe. Pour l’anecdote, et ce qui au passage répond à la question pourquoi avoir choisi telle source d’information plutôt que telle autre- il a fallut des mois de traque pour constituer la liste si minuscule des sites tunisiens qui ont des canaux diffusant de l’information au format xml. Du reste, et ce qui est encore plus anecdotique, certains administrateurs ne sont même pas au courant de ce canal qui envoie de l’information à leur insu. Chose qui n’a pas facilité les choses au départ, puisque dans deux cas, il m’a été rapporté que les administrateurs n’étaient pas contents de voir les titres de leurs news reprises par NCI. A cela j’avais répondu que je n’y pouvais rien, et que ce n’était pas moi qui contrôlais le contenu de ce que je recevais, mais c’est eux-mêmes qui devaient soit fermer le canal qui me transmettait de l’information, soit contrôler davantage la quantité d’informations qu’ils diffusaient.

Bien sûr, sur NCI, techniquement, lors de la réception de l’information on peut manipuler la quantité à re-émettre (il suffit de compter les caractères pardi), seulement, le choix qui a été arrêté, c’est de ne pas manipuler le contenu reçu sauf si une nécessité technique l’impose (dans le cas d’une très grande quantité de données difficilement gérable).

Seconde observation : Jusqu’ici NCI n’apporte rien de nouveau, du reste personne n’a rien remarqué d’original. On ne voit qu’une succession de headlines aussi désinformatrice par le nombre qu’autre chose, car la bonne information est toujours noyée par le nombre.

Et c’est justement là qu’intervient la vraie finalité de NCI. Il s’agit après la phase de beta test du projet d’ouvrir à tout un chacun la possibilité de composer la sélection de news qu’il estime pertinente. En d’autres termes, au sein de la page d’accueil de NCI, il n’y aura PAS la sélection d’un obscur personnage ou d’un vulgaire programme informatique, mais une sélection de tous ceux qui veulent y participer, et ce à l’aide d’un logiciel dédié. C’est-à-dire, Toi-même Tunisian, mais aussi Ouilbled, Nour, OL, Mizanoun, NA, Janine, Mistral, Mitghareb et tous nos autres amis (tient je pense même à Hasni et à Angelica – je les vois déjà sourire).

En fait les pages de NCI dans sa forme actuelle ne sont qu’une minuscule partie, (la partie visible), par rapport tant à ce qui est prévu que par rapport à l’énorme travail fait depuis des mois pour le développement des outils d’interaction en temps réel (suffisamment sécurisés) entre ceux qui participeront à la sélection de l’information et NCI.

Face au nombre croissant des informations, il n’y a que le nombre de ceux qui partagent des centres d’intérêts communs qui soit en mesure d’y répondre et de créer une véritable valeur ajoutée.

Enfin et s’agissant des news relayées, encore une fois pour la Tunisie, nous avons pris tout ce qu’il y a et qui diffuse de l’information au format xml. Nous n’avons même pas eu à choisir. Pour le cas du Journal « La Presse » , et bien que celui-ci ne diffuse pas de l’info au format souhaité, et parce que j’estime qu’il est l’organe représentatif du discours officiel tunisien (enfin de la langue de bois tunisienne), il était important de le rajouter quitte à sacrifier deux jours de ma vie (un week-end entier) pour créer un algorithme qui récupère quotidiennement (et d’une manière automatique) la page d’accueil de La presse pour en fabriquer un fichier xml exploitable par NCI.

Pour les autres liens, le choix n’a pas été trop difficile et nullement arrêté. C’est une liste qui est par nature dynamique. Par ailleurs, l’aspect politique est central. Mais la vie ne se résume pas uniquement à cela. Il y a aussi la musique, la culture, le sport, les sciences exactes, la santé et tant qu’à faire l’informatique… enfin tout ce qui fait nos vies quotidiennes. Il y a même les états d’âme de Houssein (que je ne connaît pas) tout comme les coups de gueule de mon ami Mourad (que lui en revanche je connais très bien). Ceux qui n’aiment pas la musique, ils n’ont donc pas à cliquer sur les liens qui donnent des informations sur le sujet. Et ceux qui n’aiment pas RSF ou Mourad font de même. Mais de grâce que personne ne nous imposent ce que l’ont est en droit de lire ou pas.

Et à ce jour, NCI fonctionne de la manière suivante. Le logiciel qui permet d’interagir avec NCI est en phase de finition (cela peut durer encore une semaine un mois, deux mois… je n’en sais rien, il y a les urgences quotidiennes, mon travail pour payer mes factures et les imprévus). Les membres de l’équipe de Nawaat sont en possession des versions de développement du logiciel (qui se succèdent) pour faire les sélections de news et les poster en temps réel sur la page d’accueil d’NCI. Cette sélection dure -au plus- 24h. Si après 24h la sélection n’est pas rafraîchie, c’est automatiquement la sélection de google ou/et de yahoo qui prennent le relais. Moi-même, quand je peux et dès que j’ai le temps je fais une sélection des news que je poste sur la page d’accueil de NCI. Il est arrivé que cette sélection, suite au interventions de ceux qui peuvent le faire, soit rafraîchie de nombreuses fois par jour. Pour les autres canaux d’information, l’information est rafraîchie selon la réactivité des sites. A titre d’exemple, pour Yahoo Tunisie, NCI rafraîchit ses données toutes les 10 mn. Pour le blog de Mokhtar Yahyaoui toutes les 10 heures.

Je pense que l’idée et le concept d’NCI ne sont pas si vilains, autrement je ne m’y serais pas investi. J’espère que le résultat final, au moins techniquement, en vaudra la peine. Et pour être franc, ça sera toujours cela de gagné. Pour le reste je ne sais pas vraiment comment ça évoluera, et si la participation des uns et des autres fasse qu’NCI devienne un outil d’information intéressant.

Sur le plan pratique j’attends de voir. Car NCI ne peut avoir de sens que par le nombre. Encore une fois, empiler des liens d’une façon automatique vers des dépêches sans valeur ajoutée de tri n’est pas en soi intéressant. Aujourd’hui, je donne rendez-vous à tous les malins (malin : expression plus affective dans ma bouche qu’insultante) qui critiquent la présence de telle source d’information ou la sélection maladroite de telle news, à participer par leur apport pour la sélection de l’information. C’est bien de critiquer mais j’attends de voir si ce sont les mêmes personnes qui exigent toujours d’être servis selon leurs souhaits sans jamais mouiller la chemise. Et à ceux-la, je dis inutile d’attendre, NCI n’est pas fait pour vous. Il n’est pas fait pour les consommateurs passifs. NCI est fait par les consommateurs. Et si vous ne comprenez pas la nuance, ce n’est pas grave.

Je m’excuse de ne pas avoir communiqué un peu plutôt sur ce projet, d’abord parce que je ne savais pas quand les choses allaient être terminées, ensuite pour ne pas annoncer des choses qui risquent de ne jamais voir le jour si jamais on rencontrait des difficultés techniques insurmontables. Notamment celle qui consiste à offrir une interactivité en temps réel sans jamais concéder le moindre compromis sur le plan de la sécurité du serveur de Nawaat.

Enfin et juste un dernier mot avant de finir, je profite pour faire remarquer que Nawaat est faite pour l’action et non pour servir uniquement la passivité. Sur Nawaat, dès le départ, il y a eu un forum intitulé « Projets & Actions ». Dans la description de l’objet on y lit la chose suivante « Proposition, discussion, réalisation et suivi d’actions collectives de résistance à la dictature, de promotion des valeurs de droits humains et de démocratie en Tunisie ». C’est dire, qu’à Nawaat nous aimons tellement les gens qui se trompent et qui font des erreurs, car l’erreur suppose d’abord l’action, qu’un forum spécialement dédié été créé.

Et chez soi, lorsque l’on remarque une fuite de gaz, on n’incendie pas la maison pour résoudre le problème, on agit autrement et avec discernement pour faire cesser le disfonctionnement.

Mes amitiés

Astrubal.

1- Une technologie née en réalité dès 1995 dans les bureaux d’Apple et ce, sous le clavier de RAMANATHAN V. GUHA. Technologie désignée à l’époque sous le nom barbare de Meta Content Framework (MCF). Ce premier travail fut repris, lui et son inventeur RVG, par feu Netscape dès 1997 sous le nom, non moins barbare, de “Resource Description Framework“. N’ai-je pas dit évitons les aspects techniques :))

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.