JEUDI 11 NOVEMBRE
Au THEATRE DE LA MAIN D’OR

Les représentants du mouvement juif religieux antisioniste Natureï Karta venus d’Autriche, des USA et du Canada afin de soutenir le Président Yasser Arafat dans sa dernière épreuve, en ont profité pour débattre avec Dieudonné, les journalistes et les militant/es antisionistes. Ces rabbins antisionistes représentent le courant juif orthodoxe qui demande le démantèlement pacifique et rapide de l’Etat d’Israël afin que tous ceux qui aiment cette terre puissent y vivre en paix sous la gouvernance palestinienne.

Le rabbin David Weiss :

« Depuis longtemps nous voulions venir en France pour expliquer le véritable judaïsme ; nous sommes venus pour saluer le président Abou Amar Arafat qui vient de donner sa vie pour le peuple palestinien. Il tait quelqu’un de lucide qui comprenait la différence entre le judaïsme et le sionisme et n’avait donc aucune animosité contre la religion juive. Nous avions des relations excellentes avec lui. Nous exprimons nos condoléances pour le Président Arafat et nous remercions le gouvernement français de l’avoir accueilli alors qu’il est soumis à des pressions très fortes. La France avait d’ailleurs eu aussi une intervention décisive en sa faveur à Beyrouth en 1982, puisque c’est la marine française qui l’en avait fait sortir.

Le judaïsme a des milliers d’années d’existence, le sionisme n’a qu’une centaine d’années et est complètement a-religieux. Il y a 2000 ans lors de la destruction du Temple, Dieu nous a fait comprendre que nous devions vivre dans toutes les autres nations et ne jamais chercher à bâtir un Etat. Nous n’avons donc pas le droit fonder un Etat en Terre sainte ou ailleurs, tant que la rédemption n’a pas eu lieu, tant que tous les peuples ne reconnaissent pas le Dieu unique [en lieu et place des idoles que sont le pouvoir, l’argent et autres leurres] et vivent dans l’harmonie et la paix. Nous devons accepter l’exil, dans sa dimension physique et métaphysique, non pas chercher à modifier ou à accélérer le projet de Dieu, c’est comme un médicament amer qu’il est vital d’accepter.

Le retour à la Terre sainte ne peut donc être acquis par des moyens militaires. Le roi Salomon nous a dit que si nous essayons d’écourter le délai, tous les malheurs nous attendront. Théodore Hertzl ne croyait pas que Dieu avait un projet pour nous. Il croyait régler le problème par les armes. La grande majorité des juifs et des rabbins ont rejeté son projet en disant qu’il était blasphématoire, mais ils n’ont pas été écoutés. Il avait d’abord proposé l’Ouganda, mais personne ne voulait aller en Ouganda. Puis il spécula sur l’ignorance des juifs, et pratiqua le détournement des prophéties bibliques pour attirer les juifs en Palestine, en se présentant comme le représentant de la Bible. Le fait de dire ” la Terre appartient aux juifs ” est une escroquerie, une falsification et une transgression de la volonté de Dieu. Même si la Palestine nous était offerte en cadeau par ses habitants, même si elle avait été un pays inhabité, ce serait inadmissible ; les sionistes ont volé la terre, expulsé et massacré et soumis ses habitants. Les sionistes ont commis des crimes innombrables envers les Arabes et envers les Juifs, en séparant les enfants de leurs parents. Ils ont ainsi créé un fossé d’incompréhension entre les Arabes et les Juifs. L’harmonie a existé pendant des siècles entre les Musulmans et les Juifs et maintenant les Arabes n’arrivent plus à distinguer entre les Juifs et les sionistes. Nous serons éternellement reconnaissants aux Arabes qui nous ont donné l’hospitalité lorsque nous avons été persécutés, et nous devons leur exprimer constamment notre gratitude.
La Torah enseigne que nous ne devons opprimer personne. C’est aux Palestiniens et à eux seuls de choisir leur gouvernement, qu’il soit démocratique ou musulman, et nous devons être loyaux envers leur gouvernement.

Il n’y aura pas de paix véritable tant qu’existera l’Etat d’Israël et ce n’est pas nous qui le disons, c’est la Bible. Nous en sommes juste les porte-paroles. D’autres personnes pensent comme nous mais acceptent quand même de se soumettre au gouvernement israélien tout en sachant que c’est un gouvernement illégitime et interdit, en espérant peser sur ce gouvernement. Il s’agit des religieux orthodoxes, qui n’ont rien à voir avec les colons, qui sont des sionistes fanatiques. Mais même en Israël, les Juifs orthodoxes refusent d’envoyer leurs enfants dans l’armée ou d’accrocher le drapeau israélien à leur fenêtre, certains refusent d’aller au Mur des Lamentations qui est gardé par l’armée. Ils sont détestés par la gauche et la droite qui réfutent leurs thèses en disant ” les Arabes assassineront tout le monde si on leur rend leurs terres “.. L’occupation de la Palestine est un double crime : crime contre le peuple palestinien et crime contre le nom de Dieu.
Il faut rendre la terre aux Palestiniens qui ont le droit de se gouverner eux-mêmes. La solution de deux Etats séparés ne marche pas, depuis le début elle n’est pas viable, ce n’est pas une solution. Un seul Etat pour tous n’est pas n’est pas non plus un mot d’ordre satisfaisant. Car il nous faut d’abord demander pardon aux Arabes et leur demander humblement s’ils nous acceptent comme simples citoyens parmi eux. C’est le seul projet politique qui peut réussir. Qui aurait pensé que l’URSS allait s’écrouler du jour au lendemain ? Israël aussi s’effondrera, parce que c’est Etat fondé sur le mensonge, l’usurpation, le blasphème. Il est privé de spiritualité, alors que nous sommes des centaines de milliers de juifs, à travers le monde, qui prions pour son démantèlement rapide et pacifique. Croire et prier nous donnera la victoire.
 »

Dieudonné : Je suis très heureux de vous entendre. Je ne savais pas que vous existiez. Où étiez-vous pendant toutes ces années ? On n’entend jamais parler de vous ! Est-ce qu’il s’agit d’un complot ?

Réponse : Nous avons toujours été antisionistes, notre mouvement existe comme tel depuis les années 1930. Mais on ne nous donne jamais la parole, les médias nous bannissent systématiquement, tant en Israël que dans nos pays. Ce n’est certainement pas un complot, cela se fait ouvertement, à travers l’AIPAC, organisme officiel du sionisme aux Etats-Unis, unanimement détesté, qui va d’ailleurs au suicide politique.

Dieudonné : Est-ce que vous pensez que le sionisme s’est servi du drame de la Shoah d’une manière intéressée ?

Réponse : L’industrie de l’Holocauste a commencé avant la Deuxième Guerre mondiale, afin de tuer l’espoir ; puis la Shoah a été utilisée par les sionistes. Ils ont toujours utilisé tout ce qu’ils pouvaient pour exercer leurs pressions et leurs chantages. Les sionistes ont besoin que le sang juif soit versé. Ils l’ont même contribué à perpétrer les persécutions à notre égard, car ils avaient besoin du drame pour attirer la pitié et culpabiliser tout le monde. Ils n’ont pas fait tout leur possible pour sauver les juifs, de nombreux chercheurs l’ont démontré. Le sionisme a un besoin vital de l’antisémitisme, il le suscite activement là où il n’existe pas.

Dieudonné : La montée de l’antisémitisme en France, cela ne vous inquiète pas ?

Réponse : Les sionistes accusent tout le monde d’être antisémites, mais c’est une accusation absurde, car les sémites ce sont les Arabes et certainement pas les Juifs européens. Bien des gens de bonne volonté voudraient porter secours aux Palestiniens, et en sont empêchés par la menace d’être accusés d’antisémitisme. Si bien qu’ils choisissent de mettre en pratique leur charité dans d’autres domaines. Mais les droits des palestiniens ne dépendent pas du fait que vous soyez ou non traités d’antisémites ! J’exprime ici notre solidarité avec nos frères et sœurs musulmans et arabes. Les Palestiniens souffrent depuis
60 ans, c’est bien plus que la Shoah, c’est une honte pour nous parce que leur martyre est organisé en notre nom, nous devons leur demander pardon. Tous les réfugiés palestiniens ont le droit de retourner chez eux, aucun compromis sous prétexte de Shoah n’est acceptable.

Réponse du rabbin Mosche Arye Friedman :

Nous devons dénoncer la campagne qui accable les antisionistes venant du CRIF et d’autres organisations comme le BETAR et nous demandons aussi pardon pour tout ce que vous subissez en France, ces gens-là font tout pour diffamer la France. En Autriche, les élections démocratiques n’ont pas plu au CRIF qui a fait pression pour que des sanctions soient prises contre l’Autriche. J’ai pu dénoncer cette ingérence dans la politique autrichienne, par un article publié dans le New York Times. Chaque peuple a le droit à sa propre religion, à ses propres institutions, au gouvernement de son choix.
Et notre devoir est d’être parfaitement loyaux envers les populations dont nous faisons partie, et loyaux envers leurs gouvernements. Nous les Autrichiens sommes fiers qu’un premier ministre autrichien, Bruno Kreisky, juif antisioniste qui avait pour lui 70% des votes, ait inauguré la reconnaissance officielle envers l’OLP.

Dieudonné intervient pour expliquer qu’il partage absolument leur sentiment de la fraternité, et il rappelle que les descendants d’esclaves ont un vécu intense de ces notions d’exil physique et métaphysique.

Une question sur l’abolition de la résolution 181 sur la partition de la Palestine a été posée.

Réponse : nos ne faisons pas de politique, nous intervenons sur le plan religieux et nous ne pouvons que répéter : ” les Juifs n’ont droit à aucun morceau de terre, même pas au moindre Etat minuscule, en Palestine.

Quelqu’un a proposé que les rabbins accompagnent Dieudonné à Auschwitz, puisque le rabbin français qui l’y avait invité a finalement été obligé d’y renoncer.

Réponse : L’exploitation des souffrances juives et d’Auschwitz, la constructions de mémoriaux etc. ne servent qu’à rendre visible le pouvoir des sionistes et ne témoignent pas de la moindre compassion pour les juifs qui y sont morts. Aller à Auschwitz, c’est manifester sa solidarité avec les sionistes, non avec les juifs qui ont souffert. Notre soutien aux Palestiniens n’est pas négociable, et c’est à Ramallah que nous irons ensemble, si Dieu le veut..

Question : Etes-vous nombreux ?

En Israël, nous sommes des dizaines de milliers et dans le monde des centaines de milliers. Nous ne pouvons pas nous exprimer en Israël. Nous nous battons pour la vérité,
et en un sens, les avancées ou les défaites que nous pouvons subir n’ont aucune importance ! C’est l’esprit religieux contre l’imposture.

Les débats ont continué d’une manière informelle pendant plus d’une heure dans le café attenant au théâtre.

La soirée était très riche et malgré la présence d’un journaliste de l’AFP et d’un photographe de Libération, nous venons d’apprendre que rien ne sera publié. Le boycott des médias continue. Il faut lire les textes de Naeturei Karta sur leur site, www.nkusa.org et pour visualiser le débat, voir www.islamiya.info .

* Netureï Karta :” Protecteurs de la Cité “.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.