Tunisie : comment échapper légalement à la sanction du viol

Amnesty International mène actuellement une campagne pour « arrêter d’excuser les violences sexuelles », visant directement l’article 227 bis du code pénal tunisien et son équivalent en Algérie, l’article 326 du code pénal algérien2. Au Maroc la législation a changé suite à la triste tragédie connue par Amina El Filali en 2012. Amina, 16 ans, s’était suicidée après avoir été mariée à l’homme qui l’avait violé.

Meriem Ben Mohamed : “Coupable d’avoir été violée”

Écrire, c’est surtout essayer de survivre» dit Le Clezio. Meriem Ben Mohamed, victime d’un viol par deux policiers, illustre parfaitement ce combat. Avec pudeur et dignité, mais aussi courage, elle relate dans son livre, Coupable d’avoir été violée, son combat devant la justice et le traumatisme de son viol. Elle évoque également sa vie de jeune tunisienne comme les autres avant que ce drame ne vienne faire tout voler en éclats.