To eat or not to eat, that is the right…question !

Lors de sa visite au dictateur tunisien, Jacques Chirac, ce beau-parleur, défenseur de tribune infatigable des droits abstraits de l’Homme, nous apprend que « le premier des droits de l’homme, c’est manger, être soigné, recevoir une éducation et avoir un habitat » Puis … il s’était tût, ignorant le calvaire des centaines de prisonniers, de leurs familles et de leurs enfants affamés et privés de pain, de soins et parfois de scolarité dans cette Tunisie qui, selon le défenseur zélé du geôlier tunisien, « est très en avance sur beaucoup de pays. »

Balade dans les coins obscurs de “La raison des Lumières”

Une armée à la pointe des dernières innovations, qui maîtrise chaque millimètre du ciel et de la terre est-elle incapable de protéger le musée de Bagdad, d’empêcher le pillage des administrations et des établissements étatiques, d’épargner les centrales électriques, l’eau et les populations civiles ? Une armée aussi sophistiquée que celle des Etats-Unis, a […].

Les errements d’un vieux renard de la politique… Sans rancune si Omar…

Cela finit par devenir presque amusant ! Amusant de lire le contenu d’un certain nombre d’attaques visant les cyber-contestataires du web tunisien. Ce sentiment je l’ai encore éprouvé aujourd’hui, lorsque j’ai découvert l’article de Omar Mestiri « L’immunisation de l’espace public, préalable à l’édification démocratique » posté sur le forum de T […].

Les bombes démocratiques.

« Pourquoi voulez-vous, au nom d’un éphémère droit international, qui n’a d’ailleurs jamais concerné le Sud, sacrifier le peuple irakien soumis depuis des décennies à l’une des plus cruelles dictatures du monde arabe ? Où étaient la France, l’Allemagne, la Russie et la Chine lorsque le peuple irakien subissait les horreurs perpétrées par ce régime ira […].

Le concept de démocratie a-t-il valeur universelle ?

Jamais peut-être un concept politique n’aura eu autant de succès à travers les âges et les civilisations que celui de Démocratie. Un succès total, puisque, aujourd’hui, quasiment toutes les nations se réclament de l’ordre démocratique. Et celles qui ne le font pas, elles le justifient volontiers par le caractère exceptionnel et temporaire de leur régime an […].