بعد قرارات وزارة السياحة الأخيرة: السياحة ليست فندقة

الوضع المتأزّم لقطاع السياحي لم يكن وليد العمليّة الارهابيّة الأخيرة في سوسة، أو باردو، بل يرجع إلى تراكم مشاكل هيكليّة بالأساس. فهذا القطاع الاستراتيجيّ وذو الأولويّة القصوى في المخطّطات التنمويّة التونسيّة لم يستطع أن يتجاوز بحسب شهادات العديد من أهل القطاع مشكلة النمطيّة ومحدوديّة السياحة الشاطئيّة وسيطرة وكلاء السياحة الأجانب على السوق المحليّة وحجم تدفقّ السياح إلى البلاد.

Lettre ouverte à Dame Karboul et au Sieur Jomaa

Il m’importe de vous rappeler qu’en votre qualité de ministre « technocrate » que les circonstances ou autres sombres réseaux ont parachuté à ce poste, votre devoir est de gérer les affaires courantes d’un ministère moribond pour une, et une seule, saison touristique. Par conséquent, il n’est en aucun cas question que des ministres d’un gouvernement d’intérim et encore en période d’essai qui plus est, veuillent toucher à des principes de politique étrangère qui sont parmi les derniers vestiges de la dignité perdue de ce peuple.

كلام شارع : رأي التونسي في وزيرة السياحة آمال كربول

كلام شارع فقرة تسعى الى تشريك المواطن بكل تلقائية عبر ترك مجال له كي يعبر عن ارائه و تفاعلاته مع القضايا المطروحة على الساحة الوطنية في مختلف الميادين. رصدنا لكم هذه المرّة اكلام شارع :رأي التونسي في امال كربول وزيرة السياحة.

A l’Aimable Attention de Madame le Ministre du Tourisme : Lumière sur le Passé Récent pour éclairer le Futur

à propos des nominations, je souhaite vivement que le choix de la nouvelle DIRECTEUR GENERAL de l’O.N.T.T soit d’un apport considérable en cette période de transition, surtout que les tâches administratives et de restructuration soient confiées au D.G.A , espérons que le nouveau promu ne sera pas réduit à un simple exécutant ou du moins , ne ressemblera pas à son prédécesseur M. Afif MEHERSI.

Culture/Tourisme/Culture : Possibilité et défaillance d’un mariage contre-nature

La culture, et à fortiori la culture d’un pays, cela s’entrevoit. Toutes les données qui font la culture d’une région, d’une surface territoriale, ou d’un continent « x », ne sont pas (exclusivement) les musées et les sites archéologiques. Ce qui fait la richesse de la Tunisie, ne se résument pas, uniquement, à la grande Carthage, aux médinas, kasbah, mosquées, ribat, zaouias, souks, kobba, borj, bab, ou skifa, etc. La culture c’est aussi l’envers du décor.

Lettre ouverte à Madame Karboul Amel, Ministre du tourisme : où sont les vrais JEDI ?

Madame la ministre, je vous pose la question le plus simplement du monde : où étaient donc les vrais JEDI ? où était cette jeunesse lors de l’événement des dunes électroniques qui a eu lieu dans leur ville, dans leur sillage, dans leur monde jusqu’ici ignoré par les pouvoirs publics ? Cette jeunesse du Sud de notre pays qui a fait la révolution pour qu’aujourd’hui l’on puisse avoir la liberté de créer ces manifestations de grandes ampleurs ?