Tunisia’s Political Elite and Mainstream Media on Bardo

Given mainstream Western media’s portfolio of news reports on Tunisia since 2011 and also in light of the country’s constitutional guarantee for a pluralistic and fair media, it is regrettable as seems to be the case in the days and weeks that have followed the attack that foreign press should be granted more access to events of public interest in the capital than many local, independent media outlets.

La marche internationale contre le terrorisme : L’art de la méprise des citoyens par les élites !

Vendredi 27 Mars au matin, la présidence de la République publie un communiqué à l’intention des journalistes les informant de l’obligation d’être accrédités afin de couvrir cet événement. Soit, rien de plus logique afin d’assurer la sécurité de l’ensemble des présents. Cependant, après avoir contacté la Présidence de la République afin d’obtenir le fameux sésame, celle-ci nous renvoie vers la Présidence du Gouvernement.

Marche du Bardo : La couverture propagandiste du Journal de 20h d’El Watania

Tout va bien. Il faut que tout le monde rentre dans le rang. Gare aux opposants qui refusent de l’intégrer. Ils seront exclus, voués à sombrer dans le blackout. Idem pour les bourdes présidentielles. Elles ne comptent pas. L’information non plus. Il faut faire sensation, influencer la perception des événements et des enjeux quitte même à tourner le dos à des faits. C’est la définition même de la propagande. Le journal télévisé de 20h d’El Watania 1 y adhère pleinement dans son édition du dimanche 29 mars.