Radwan Masmoudi, membre d’Ennahdha, n’en finit pas de susciter la controverse. La dernière polémique en date a été déclenchée suite à l’un de ses tweets autour des aides américaines prévues pour la Tunisie dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 après le Virage 80 du président de la République. Son commentaire justifiant une éventuelle suspension des aides américaines a provoqué un tollé. « Si les experts juridiques concluent qu’il y a eu un coup d’Etat, ce qui est manifestement le cas, ils seront obligés de suspendre tout type d’assistance et de soutien. C’est la loi et je crois qu’ils sont sur le point d’annoncer que c’était effectivement un coup d’Etat contre la démocratie et les institutions démocratiques ! », a-t-il posté avant de supprimer ce commentaire. Depuis, il a nié les accusations à son encontre.