Ceux qui prétendent que Mohamed Ali est mort sont d’infâmes menteurs ! Rappelez-vous, on nous avait déjà annoncé que Marcus Garvey, Malcolm X, Martin Luther King étaient morts. Des bobards ! Comme si ces hommes étaient mortels !

Mohamed Ali n’était pas un militant politique au sens courant du terme. Il n’a pas fondé de parti ni de syndicat. Il n’a été candidat à aucune élection. Il n’a jamais pris les armes pour conquérir le pouvoir. On ne lui doit aucun écrit politique qui puisse servir de référence. Certes, il a été membre de la Nation de l’islam. Ce n’était pourtant pas un « activiste » à l’instar de ce qu’a pu être Malcolm X. Mohamed Ali était un militant politique de par son existence même. Son parcours, ses prises de position, ses sacrifices, la puissance de sa volonté et de son courage, la force de sa dignité, son charisme et son rayonnement, son humour aussi, en ont fait une arme de destruction massive contre la suprématie blanche. Mohamed Ali a incarné au plus haut point la fierté noire. Il a été l’aiguillon indispensable de la « conscience noire » dont parlait Steve Biko. Les Blancs lui ont reproché son ego démesuré, son arrogance et sa mégalomanie. Mais faut-il moins que cela pour secouer des siècles d’infériorisation raciale et d’humilité contrainte ?