sidi-bou-said-sinaoui

A Sidi Bou Said, décidément très prisé par les gens de pouvoir successifs, des habitants médusés assistent à des travaux herculéens à coup de grues et d’engins de travaux publics, au cœur du domaine maritime (DPM) sur une plage située derrière le port, effectués par des privés, et pas n’importe lesquels, puisqu’il s’agit de M. Sinaoui (Nabil), qui veut … faire reculer la mer pour protéger la maison familiale … en décapant la plage de ses rochers censés la protéger et en injectant du béton … dans l’eau …

Les mauvaises habitudes ont la vie longue …

Outre l’inefficacité de la méthode, depuis quand les privés sont ils habilités à faire des travaux sur le DPM ? Un groupe d’habitants a donc dénoncé ses travaux qui risquent de fragiliser encore davantage la côte et qui sont faits sans concertation avec les riverains et en dépit du bon sens le plus élémentaire. Aussitôt, la délégation spéciale (conseil municipal non élu) est venue à la rescousse de M.Sinaoui (Nabil), affirmant que les protestations des habitants étaient une attaque contre BCE de la part de complotistes islamistes … rien que ça … Et d’exhiber des autorisations administratives d’à peu près toutes les administrations tunisiennes (à part les services vétérinaires) …

Il s’agit de rappeler que M.Sinaoui (Nabil) n’en est pas à son 1e coup d’essai, souvenez vous de la colère de ses voisins de la Marsa quand il s’est approprié le trottoir et une partie de la petite place qui jouxte le lycée français de la Marsa, pour agrandir la terrasse de son salon de thé … qui est toujours là …

Cela rappelle tristement les agissements du clan Ben Ali qui savait aussi faire établir des autorisations administratives de circonstance et accuser toute contestation de … terrorisme, mais à l’époque il n’y avait pas de société civile ni de lanceurs d’alerte comme c’est le cas aujourd‘hui … Pour le reste, qu’est-ce qui a vraiment changé … ? Les citoyens aboient et les passe-droits demeurent … ?

Anonymous

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org