charlatan

Parmi les causes à l’origine du succès du charlatan de Boumhel, sa forte médiatisation. Bien avant cette polémique, Kamel Maghrebi jouissait d’un intérêt particulièrement important auprès de certaines chaînes tv qui faisaient sa promotion. Il en était bien conscient, assez pour les instrumentaliser.

Déclarations du charlatan sans cadrage journalistique, reportages où aucun contradicteur ne s’exprime, étalages de témoignages en forme de success story, certaines chaînes ont consacré du temps d’antenne pour la promotion de l’activité du charlatan durant les années passées. Incompétents, partisans du moindre effort, sympathisants de l’obscurantisme ou corrompus, les employés de ces chaînes ont grandement contribué à créer le culte de Kamel Maghrebi. « Mamnou’a min al-Bath », une émission d’El Janoubia Tv, a diffusé un reportage en Allemagne sur une cliente de Maghrebi qui, grâce aux « prouesses de son guérisseur », a été soignée d’un cancer du col de l’utérus. L’émission s’obstine à convaincre les téléspectateurs des pouvoirs du charlatan, allant jusqu’à détourner les déclarations d’un médecin et d’un avocat allemands et à se référer au prédicateur fondamentaliste Ferid El Beji. Pire : ils se sont déplacés avec Maghrebi pour le filmer en train de chasser les mauvais esprits d’une maison hantée. Le charlatan a saisi l’enjeu médiatique, suffisamment pour filmer les journalistes qui l’interviewent sans être acquis à sa cause, les interrompre et les sermonner comme c’est le cas d’une reporter de Telvza Tv. D’ailleurs, Kamel Maghrebi a créé, en mars 2014, une chaîne Youtube où il diffuse des vidéos de propagande mais aussi ses heures de gloires télévisuelles sur Ettounsia et Hannibal Tv.

« Yawmiat Mouaten », le charlatan valorisé

Diffusé sur Ettounissia Tv avant sa conversion en El Hiwar Ettounsi (juillet 2014), un numéro de l’émission « Yawmiat Mouaten » s’est intéressé à Kamel Maghrebi avec un reportage de 9 minutes dans ses locaux. Le traitement qui lui a été réservé donne une impression de crédibilité. Plusieurs témoignages attestant de l’efficience des méthodes du charlatan. Abusant de la distanciation, l’animateur se réfugie derrière « les gens », noyés dans l’anonymat, pour jouer rarement au contradicteur. Cette technique décrédibilise les détracteurs du charlatan et le valorise davantage. « On dit que ceux qui ont un certain niveau éducatif ne croient pas à ces choses », lance l’animateur à un septuagénaire, enseignant à la retraire, client de Maghrebi. Ensuite, en interviewant le charlatan lui-même, le présentateur lui tend une perche : « Malgré les témoignages [favorables], les gens ont des doutes ». Une occasion pour que Maghrebi étale sa rhétorique confondant spiritualité, religion et science.

Sur Hannibal Tv, success stories en vrac

« Ain Bel Mersad », émission de reportages d’Hannibal Tv, a diffusé un numéro entièrement consacré à ce charlatan durant le printemps de 2015. La complaisance avec Kamel Maghrebi, a commencé dès les premières secondes en prétendant avoir pour thème « la médecine alternative ». Rien à voir avec le charlatan en question. En fait, cette appellation concerne des méthodes de traitement scientifique comme la phytothérapie, l’acupuncture, l’hypnose, l’ostéopathie et homéopathie, contrairement à celles utilisées par Maghrebi.

Pendant 24 minutes, « Ain Bel Mersad » n’a retenu que des témoignages positifs sur Kamel Maghrebi. Des dizaines de clients, d’âges, de niveaux éducatifs et de milieux sociaux divers, affirment l’efficacité des pratiques auxquelles ils ont été soumis. Aucune contradiction. De quoi renforcer la crédibilité du charlatan. Une promotion appuyée par le journaliste qui affirme être revenu d’une manière inopinée et avoir eu les mêmes réponses. L’émission s’est même étalée sur l’expérience d’un client allemand de Kamel Maghrebi présentée comme une success story, surtout que ce dernier dit avoir été converti à l’islam par le charlatan.

Pourtant, il n’est pas difficile de démontrer la supercherie du charlatan, chose faite par Ness Nessma News du 1er mars et par Klem Ennas du 2 mars courant. Le phénomène des médias qui font les yeux doux à l’obscurantisme demeure inquiétant surtout avec deux chaînes qui s’y prêtent régulièrement à savoir Janoubia Tv et TT1. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui ont tiré la sonnette d’alarme quand la vague a atteint la première chaîne du service public, Watania 1, avec une émission scandaleuse diffusée le 10 juin 2015. Rappelons enfin que l’article 55 des cahiers des charges de la HAICA stipule l’interdiction de toute publicité pour « l’ésotérisme et la voyance ».

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.