Sana Tamzini, directrice du Centre National d’Art Vivant de Tunis a été démise de ses fonctions (fin de détachement) et remise à la disposition de l’Université de la Manouba (Ministère de l’Enseignement Supérieur).

Nous ne savons pas encore pourquoi Sana Tamzini a été limogée de cette manière peu cavalière du ministre actuel de la culture ?

Cette décision n’a pas été communiquée à l’intéressée et l’on s’interroge sur son motif réel. Serait elle d’ordre administratif ? Ou bien cache t-elle d’autres raisons ?

Cette décision serait d’ordre politique et entrerait dans le cadre de cette démarche qui consiste à évacuer certains postes de leurs détenteurs compétents et à les faire occuper par d’autres, dont la couleur politique et idéologique proche du pouvoir actuel est la seule référence.

Face à cela les membres du comité du soutien de l’action culturelle de Sana Tamzini condamnent avec force la décision d’un ministre de la culture de plus en plus inféodé à la Nahdha, de plus en plus isolé et sans doute aux abois.

Ce comité a décidé d’organiser une conférence de presse à l’intention des journalistes et de tous ceux que l’évènement intéresse. La nature de ces décisions et les enjeux qui se cachent derrière tout cela, seront à l’ordre du jour. A cet effet, un dossier à cet effet sera remis aux journalistes pour une clarification de la situation.

Tous nos amis journalistes et partenaires avec lesquels Sana Tamzini a si bien travaillé sont invités à cette conférence le jeudi 15 aout 2013 à 11H00 au Centre National d’Art Vivant de Tunis au Belvédère.

Seront fournis des éléments peu reluisants d’un nouveau scandale de la culture en Tunisie.

Le comité de soutien de l’action culturelle de Sana Tamzini

Adresse 68, AV. Taieb M’hiri 1002 Tunis, le belvédère

Tel. 23.32.58.46

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.