Mohamed Brahmi, député démissionnaire du parti Echaab et fondateur du parti Courant populaire, a été assassiné jeudi 25 juillet 2013, en sortant de chez lui. Le député, originaire de Sidi Bouzid, a été assassiné par 14 balles à bout portant. Deuxième assassinat politique à peine six mois après celui de son camarade Chokri Belaid. Les deux hommes politiques faisaient parti du Front populaire, coalition politique regroupant plusieurs partis de gauche.

L’assassinat de Mohamed Brahmi a suscité une beaucoup d’émotion chez les Tunisiens. Ils étaient entre 50 000 et 60 000, selon les forces de l’ordre, à faire le déplacement pour lui rendre un dernier hommage.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.