Deux journalistes, Adnen Chaouchi et Manel Mejri, ont été agressés ce matin alors qu’ils couvraient une manifestation organisée par les ligues de protection de la révolution (LPR) devant l’Assemblée Constituante, qui débattait aujourd’hui de la loi dite de l'”immunisation de la révolution“.

Adnène Chaouachi, correspondant de la radio RTCI et de l’agence de presse PressTv, a été violemment agressé par les manifestants. Sa caméra lui a été arrachée et jetée au sol. Les dégâts matériels sont estimés à 20 000 dinars tunisiens.

L’agression a été filmée par le correspondant de la radio Mosaïque FM qui a été à son tour pris à parti et sommé d’effacer les images de l’agression. La radio déplore sur son site “toutes les agressions envers les journalistes et condamne ce genre de pratiques d’intimidation

Mise à jour :

D’après le communiqué du Centre de Tunis pour la liberté de la Presse, Nizar Dridi, journaliste à Assabah a été également agressé par des membres de la Ligue dite de protection de la révolution devant l’ANC. Une manifestation aura lieu aujourd’hui à 17h30 devant le théâtre municipal à Tunis pour protester contre les violences faites aux journalistes.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.