A la demande des deux plaignants, le Général Rachid Ammar et l’ancien ministre de la défense Abdelkraïm Zbidi, le jugement du pourvoi en cassation de Ayoub Messaoudi, ancien conseiller du Président de la république a été reporté au 3 juillet. L’homme avait été poursuivi devant la justice militaire pour “atteinte à la dignité de l’armée” lorsqu’il avait accusé Rachid Ammar de “traîtrise envers l’état” dans sa gestion de l’extradition du Premier Ministre libyen Baghdadi Mahmoudi. Il avait fait part de son désaccord dans une lettre de démission adressée au président de la république.

Déjà condamné à un an prison avec sursis en janvier 2013 et interdit d’accès à la fonction publique en Tunisie, Ayoub Messaoudi attendait le verdict du 19 juin pour décider de poursuivre ou non cette affaire devant la justice internationale.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.