Crédit image : La Cimade Petit guide pour conjuguer la migration au féminin

Quand on parle de migrant on image le plus souvent de jeunes hommes s’embarquant pour l’Europe. La migration est imaginée comme un phénomène masculin. Il n’en est rien. les femmes aussi migrent, avec des difficultés plus grandes, en étant sujettes à encore plus de discriminations.

Pourtant, derrière les clichés qu’on leur colle les femmes migrantes font montre de plus de détermination, de force et de volonté que les hommes, c’est ce dont témoigne le Petit guide pour conjuguer la migration au féminin que la Cimade vient de publier.

Ce guide explique que la moitié des migrants sont des femmes, qu’elles partent de plus en plus souvent seules et non pour rejoindre leur mari ou famille. Les femmes migrantes ne peuvent donc pas être cantonnées à un rôle de mère ou de femme au foyer. Elles sont étudiantes, à la recherche d’un emploi, demandeuses d’asile… Comme les hommes les raisons qui les poussent à migrer sont diverses.

Mais plus que les hommes elles sont invisibles et plus souvent victimes de violences, d’abus, travaillant dans des conditions de précarité plus grandes.

Ce guide de la Cimade permet d’aller à l’encontre des idées reçues sur les femmes migrantes et de s’informer sur la question.

La Cimade est une association de solidarité active avec les migrants, les réfugiés et les demandeurs d’asile. Elle a vu le jour en 1939 au sein des mouvements de jeunesse protestants et avait à l’époque pour mission d’aider les gens fuyant l’avancée du nazisme. Depuis les populations cibles des missions de l’association ont changé mais elle continue a venir en aide aux plus démunis.

⬇︎ PDF

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.