Depuis vendredi soir 37 des 41 refugiés du camp de Choucha observant un sit-in devant le bureau du HCR à Tunis, sont en grève de la faim.

Trois des grévistes ont été amenés à l’hôpital du fait de leur état de santé qui s’est dégradé.

La situation est inquiétante car les réfugiés semblent déterminés et la HCR ne semble pas vouloir répondre à leur demande d’être réinstallés dans des pays avec un cadre pour l’asile.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.